Annuels SAP 2016 : Le cloud pèse toujours plus lourd dans les comptes

La région EMEA reste le plus gros marché de SAP en 2016.

La région EMEA reste le plus gros marché de SAP en 2016.

Alors que SAP a réalisé 22,07 Md€ de facturation en 2016, la zone EMEA reste son plus gros marché. L'adoption du cloud y est toutefois très en retrait par rapport à la zone Amériques. 

En 2016, SAP a vu ses facturations progresser de 6% et s'établir ainsi à 22,07 Md€. Comme l'an passé, cet exercice a été marqué par une montée en puissance des offres cloud. Les revenus tirés de leur commercialisation (vente et support) ont progressé de 30% l'an passé et frôlent les 3 Md€. De fait, ils représentent maintenant 13,6% des facturations globales de l'éditeur.

L'activité logicielle traditionnelle (licence et support) de SAP reste la plus lucrative pour l'éditeur. En 2016, elle a généré 15,4 Md€ de revenus, en hausse de 3%. Quant aux services, ils ont représenté 3,6 Md€ de chiffre d'affaires, en progression de 3%. L'éditeur allemand affiche également une rentabilité en hausse avec un résultat opérationnel de 6,62 Md€ (+4%) et un bénéfice après impôt de 4,6 Md€ (+3%).

L'EMEA à la traine sur le cloud


La région EMEA reste le principale marché de SAP avec 9,7 Md€ de facturations générées, contre 8,9 Md€ pour la zone Amériques et 3,4 Md€ en Asie Pacifique. C'est toutefois dans cette dernière région que l'adoption du cloud a été la plus forte (+44% à 201 M€). Néanmoins, la zone Amériques reste le premier marché de SAP dans le cloud avec 2 Md€ de facturations (+26%), soit plus de deux tiers des revenus tirés par l'éditeur de ses services hébergés. S'agissant du cloud, la zone EMEA ne représente quant à elle que 704 M€ de chiffre d'affaires (+38%).

Pour 2017, SAP mise sur un chiffre d'affaires total compris entre 23,2 et 23,6 Md€. Pour le seul domaine du cloud, il table sur des facturations comprises entre 3,8 et 4 Md€, soit une croissance de 34%. 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité