Antivirus : Symantec retutoie les sommets du marché grand public

Après avoir perdu sa place de leader incontesté des ventes d'antivirus grand public il y a quelques années, l'éditeur est désormais aux coudes à coudes avec Kaspersky. Dans cette compétition très serrée, l'un de ses axes de progression est de faire croître sa part de marché chez les revendeurs micro.

2006 fut une année noire pour les ventes des logiciels de sécurité de la gamme Norton de Symantec. «Nous jouissions alors d'une position ultra-dominantes sur le segment grand public. Mais, à cette époque, la mise sur le marché d'un produit qui peut-être considéré comme un mauvais millésime a détérioré la perception de la marque et donc ses parts de marché dans l'Hexagone», explique Vonny Allaman, la directrice commerciale de la division grand public de Symantec France. Aujourd'hui, l'éditeur se targue d'avoir remonté la pente, mais la reconquête fut longue. « Il a fallu attendre octobre 2011 pour que nous nous retrouvions régulièrement en position de numéro un en valeur puis, plus récemment, pour l'être également en volume, confirme la directrice commerciale. Et, lorsque nous ne sommes pas en tête, nous n'accusons plus qu'un faible retard par rapport au leader [Ndlr : en l'occurrence Kaspersky Labs]

Symantec progresse sur un marché en baisse de 18%

Pour preuve de ce retour sur le devant de la scène grand public, Symantec cite des chiffres qui lui sont fournis par Gfk pour le mois d'avril dernier. Selon l'éditeur, le cabinet d'études lui a octroyé sur cette période une part de marché de 43,6% en volume et de 43,8% en valeur dans la grande distribution en France (où sont réalisé 61% des ventes d'antivirus grand public de marque). Cette dernière n'était que de 31,3% en avril 2011. « Si l'on prend en compte tous les canaux de vente grand public, notre part de marché en valeur est de 37,6%, soit quasiment la même que Kaspersky », précise Vonny Allaman. Et d'ajouter : « Nous avons atteint ce résultat alors que le chiffre d'affaires du marché dont nous parlons [Ndlr : en sont exclus les packs de sécurité à la marque des retailers] reculait dans le même temps de 18% en valeur ». Reste qu'en avril, Kaspersky occupait la position de numéro un en volume avec 39,4% de parts de marché contre 36,3% pour Symantec avec sa gamme Norton. Et si l'éditeur russe était à quasi égalité avec Symantec en valeur alors que ses ventes en volumes sont plus importantes, c'est qu'il vendait ses produits en moyenne 7 € moins chers que son concurrent.

Globalement, le match reste donc très serré entre les deux éditeurs. Dans cette compétition, Symantec dispose d'au moins un levier de progression encore sous-exploité, à savoir le canal des revendeurs micro. La gamme Norton ne représente en effet que 29,2% de leurs ventes de logiciels antivirus. C'est peu et Symantec travaille depuis quelques temps déjà à faire croître ce chiffre. Il y est d'ailleurs déjà parvenu puisqu'en 2009 il ne disposait que d'une part de marché d'environ 20% chez les computershops. Soucieuse de poursuivre cette progression, la division grand public de Symantec a mis en place en novembre une équipe de vente sédentaire chargée d'animer et d'élargir son réseau de revendeurs indépendants.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité