Symantec/Blue Coat : les réseaux de distribution seront au diapason en mars 2017

Ex-vice-président en charge des marchés émergents chez Blue Coat, Torjus Gylstorff a été nommé vice-président des ventes partenaires de Symantec il y a deux semaines.

Ex-vice-président en charge des marchés émergents chez Blue Coat, Torjus Gylstorff a été nommé vice-président des ventes partenaires de Symantec il y a deux semaines.

Les équipes de Symantec et de Blue Coat travaillent depuis juin dernier au rapprochement des réseaux de distribution des deux fournisseurs. Vu le faible recouvrement entre les offres des deux entreprises, le nouvel ensemble promet à ses revendeurs de grandes possibilité de ventes additionnelles et croisées.

Le rachat de Blue Coat par Symantec, l'un des plus importants rapprochements jamais réalisés entre géants de la sécurité IT, devrait commencer à produire pleinement ses effets au début de l'année 2017. Dès l'annonce de cette opération à 4,65 Md$ en juin dernier, les deux entreprises se sont lancées dans un processus accéléré d'intégration entre leurs gammes de produits, leurs équipes et leurs réseaux de distribution. La vente indirecte étant le principal pilier de leurs stratégies commerciales, le sujet continue d'être au coeur de l'attention du nouvel ensemble, même après la fusion effective en août dernier. « Le processus de rapprochement entre nos réseaux de distribution est bien engagé et nos équipes travaillent avec les revendeurs issus de nos deux entreprises. Aligner leur activité sur la vision qu'a Symantec de la cybersécurité est un travail en continu », indique Torjus Gylstorff, un ex-Blue Coat nommé vice- président en charge des ventes partenaires globales de Symantec il y a deux semaines.

« 50% des besoins des entreprises couverts en matière de sécurité »

Aux dire de ce dernier, l'association des gammes de Symantec et de Blue Coat permet aux revendeurs de répondre à environ la moitié des demandes formulées par les clients en matière de solutions de sécurité. Interrogé sur la date à laquelle le rapprochement entre les deux réseaux de distribution sera achevée, celui-ci indique que cela devait intervenir d'ici mars 2017 : « Nous avançons pas à pas pour nous assurer que nos actions ne perturbent par les partenaires. » Les revendeurs de Blue Coat et de Symantec ont été informés de la feuille de route produits, de la vision stratégique et de la politique en matière de ventes indirectes du nouvel ensemble lors de l'événement Symantec Partner Engage 2016 qui s'est tenu la semaine dernière à Tokyo.

« Le marché mondial de la cybersécurité devrait atteindre 18 Md$ cette année et progresse à un rythme annuel moyen de 9%. Grâce au portefeuille produits constitué suite à la fusion, nos revendeurs peuvent désormais cibler une part plus importante de ce marché », estime Torjus Gylstorff. A priori, les solutions de Symantec dédiées à la protection des points d'accès, des e-mail et au DLP ne font pas doublon avec les produits de sécurité et les services fournis dans le cloud par Blue Coat. D'où les opportunités de ventes additionnelles et croisés que prédit le responsable partenaires aux revendeurs.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité