Symantec réfléchirait lui aussi à scinder ses activités

Depuis son arrivée en mars dernier à la tête de Symantec, son CEO Michael Brown est parvenu a faire renouer l'éditeur avec une croissance annuelle de ses revenus.

Depuis son arrivée en mars dernier à la tête de Symantec, son CEO Michael Brown est parvenu a faire renouer l'éditeur avec une croissance annuelle de ses revenus.

Dans la foulée de HP qui vient d'annoncer qu'il allait se réorganiser en deux sociétés distinctes, Symantec étudierait lui aussi une opération similaire.

Symantec consiste actuellement en une seule et même entité présente à la fois sur les marchés du stockage et de la sécurité. Les choses pourraient changer à en croire une information publiée par Bloomberg sur la base de sources souhaitant rester anonymes. Selon elles, l'éditeur dirigé par Michael Brown pourrait annoncer dans quelques semaines que Symantec se réorganise sous la forme de deux sociétés distinctes focalisées chacune sur l'une de ses deux grandes activités. Interrogée sur la question, Kristen Batch, sa porte-parole, a indiqué par courrier électronique que l'entreprise ne commentait pas les rumeurs. Par le passé, Symantec avait déjà réfléchit puis écarté l'idée d'une scission de ses activités, selon Bloomberg qui dit citer une personne au fait du sujet.

Michel Brown, qui a été nommé président et directeur exécutif par Intérim de l'entreprise en mars dernier, a été confirmé dans ses fonctions le mois dernier. Il a remplacé Steve Benett qui a été remercié à la fin du premier trimestre 2014 et fut le second dirigeant à quitter la société en moins de deux ans. Depuis l'arrivée de son successeur, Symantec est parvenu à renouer avec une croissance annuelle de son chiffre d'affaires et a notablement dépassé ses prévisions de revenus et de marge opérationnelle.

La division Information Management draine 37% des revenus

Au mois d'août dernier, Symantec a publié des revenus en hausse de 2% à 1,7 Md$ pour le compte de son premier trimestre fiscal 2015 clos en juillet. Les bénéfices nets de l'entreprise ont grimpé quant à eux de 50% à 236 M$. 37% des revenus de l'éditeur proviennent de sa division Information Management qui se focalise sur la commercialisation de ses produits de sauvegarde, d'archivage, de stockage et de haute-disponibilité. Le solde provient des activités Sécurité, productivité des utilisateurs et protection des systèmes d'information des entreprises.

Les récentes initiatives menées par des acteurs du marché high-tech comme Ebay et HP suggèrent qu'ils cherchent à se doter d'organisations plus agiles et focalisées sur des activités plus spécifiques. HP, prévoit ainsi de se scinder en deux d'ici le 31 octobre pour permettre à son activité PC et Impression, d'une part, et Entreprise, d'autre part, d'opérer de façon indépendante.

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité