Archos : hausse de 20% du chiffre d'affaires en 2015

Loïc Poirier, le DG d'Archos, contrôlait près de 3% du capital en 2014. (Crédit D.R)

Loïc Poirier, le DG d'Archos, contrôlait près de 3% du capital en 2014. (Crédit D.R)

Le fabricant français Archos a vu son chiffre d'affaires progresser de 20% en 2015, à 158,6 millions d'euros.

Archos reprend du poil de la bête. Son chiffre d'affaires pour le compte de l'exercice 2015 s'élève à 158,6 M€, en progression de +20% par rapport à l'exercice 2014. Après trois années difficiles, le fleuron français des années 2000 semble retrouver des couleurs.

En Europe, les ventes ont progressé de 14% sur l'année pour 114,5 M€, contre 100,2 M€ sur l'exercice précédent. Archos revendique la septième place sur le marché européen des smartphones en terme de volume, trois ans après avoir commercialisé son premier smartphone et la cinquième place - toujours en volume - sur le vieux continent en ce qui concerne le marché des tablettes.
Mais le groupe fondé par Henri Crohas poursuit son développement dans d'autres régions du monde. En 2015, plus de 70% de son chiffre d'affaires a été réalisé hors des frontières hexagonales. Après l'Egypte, Archos continue son implantation en Afrique (Nigéria, Algérie, Maroc et Sénégal). Toujours dans l'optique d'imposer son offre low-cost, Archos s'implante dans d'autres régions tels que l'Europe de l'Est et la Russie, où le groupe vient de signer de nouveaux partenariats pour 2016.

Des partenariats pour s'adresser aux professionnels

Pour 2016, le fabricant entend poursuivre cette dynamique et table sur un chiffre d'affaires de 200 M€. Pour cela, la stratégie du groupe vise en outre à faire d'Archos une marque « abordable proposant des produits innovants ». Mais elle doit améliorer sa marge brute par une montée en gamme de son offre à destination des professionnels. C'est dans cette optique que l'entreprise dirigée par Loic Poirier a signée un contrat aux États-Unis avec la société Sikur en vu du développement du Granitephone, un smartphone sécurisé.

Un futur opérateur IoT ?

Second volet du cap fixé pour l'exercice, Archos souhaite s'imposer sur le marché de l'IoT en tant qu'opérateur au travers de sa filiale PicoWAN. Il faut dire que le gâteau à se partager, avec notamment Sigfox, est alléchant puisque le marché de l'IoT devrait représenter 500 M€ rien qu'en France l'an prochain. L'ambition affichée par Archos est de faire de sa filiale PicoWAN un opérateur à la portée européenne des réseaux d'objets connectés. Pour cela, le fabriquant a développé une technologie basse consommation basée sur un réseau Mesh en transformant chacun des utilisateurs en relais. L'offre réseau IoT d'Archos sera officiellement présentée à Barcelone lors du Mobile World Congress (22-25 février 2016).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité