Arm veut fabriquer ses propres puces dès 2025

Selon Nikkei Asia, Arm serait en train de créer une division IA et rechercherait des partenaires pour produire ses puces en masse. (Crédit photo : Mark Hachman / IDG)

Selon Nikkei Asia, Arm serait en train de créer une division IA et rechercherait des partenaires pour produire ses puces en masse. (Crédit photo : Mark Hachman / IDG)

Arm prévoit de finaliser ses prototypes de puces d'IA au début de l'an prochain et de s'investir dans leur production. La fabrication pourrait démarrer à l'automne et créer une concurrence directe entre la société spécialisée dans le design d'architecture de processeurs et ses clients.

A mesure que sa place grandit dans de multiples secteurs d'activité, l'IA devient logiquement une technologie très lucrative. S'il fallait encore s'en convaincre, il suffit de se tourner vers Nvidia. Pendant l'année écoulée, le cours de son action a en effet plus que doublé, grâce à la vente de GPU aux centres de données qui alimentent le fonctionnement des applications d'IA générative. D'autres veulent leur part du gâteau, à l'image du concepteur de processeurs Arm et de sa maison mère japonaise SoftBank. Selon Nikkei Asia, Arm serait en train de créer une division IA et rechercherait des partenaires pour produire ses puces en masse. Des manoeuvres qui servirait l'ambition de finaliser un prototype de puce IA au début de l'année 2025 et d'en lancer la fabrication à grande échelle à l'automne de la même année.

L'investissement de 64 Md$ de SoftBank dans l'IA et ses projets de construction de centres de données dans le monde entier n'y sont pas étrangers. Pas plus que ne l'est sa recherche de nouvelles entreprise à racheter. Il faut rappeler que Nvidia avait échoué à racheter Arm à SoftBank en 2022, après que la Commission fédérale du commerce des États-Unis (Federal Trade Commission, FTC) a menacé de bloquer l'opération. Aujourd'hui, Arm vend des licences de design de puces à des entreprises comme Nvidia, Apple et Samsung. Sa volonté d'entrer dans le cercle des fabricants de puces par l'intermédiaire de fonderies constituent une évolution radicale de sa stratégie, qui mettra la société en concurrence directes avec les clients détenteurs de ses licences.

Arm gagne du terrain sur les serveurs

Le plus souvent, les puces basées sur l'architecture Arm sont utilisées dans les smartphones et d'autres terminaux mobiles. Plus récemment, elles ont fait leur apparition dans les ordinateurs portables Mac et dans les PC sous Windows. L'architecture Arm gagne également du terrain dans les serveurs des centres de données, auxquels elle apporte plus d'efficacité que les processeurs x86 et x64. Et si leur puissance est encore moindre, leur performance progresse. Qualcomm affirme même que ses prochaines puces Snapdragon X Elite (qui utilisent l'architecture Arm) pourraient faire mieux que certaines puces d'Intel.

Il faudra attendre de voir comment la prochaine génération de processeurs Arm se positionnera par rapport aux puces plus conventionnelles destinées au grand public et à l'industrie. Dernièrement, le CEO d'Arm a aussi déclaré que d'autres entreprises pourraient fabriquer des puces pour PC basées sur ses architectures dans les années à venir. Arm lui-même ou Nvidia en feront peut-être partie. Étant donné que les applications d'IA consomment à la fois beaucoup de puissance de calcul et d'énormes quantités d'électricité, une offre convaincante de la part d'Arm pourrait déclencher une course encore plus féroce. Certes, le concepteur a encore beaucoup de chemin à faire pour rivaliser avec Nvidia et d'autres en d'ici 2025. Mais SoftBank ne peut ignorer les possibilités de profits qui s'offrent à lui.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité