Atempo prépare une refonte de son offre autour d'une plateforme unifiée

Ferhat Kaddour, vice-président en charge des ventes et des alliances chez Atempo, présenter l'éditeur comme un acteur européen. (Crédit S.L.)

Ferhat Kaddour, vice-président en charge des ventes et des alliances chez Atempo, présenter l'éditeur comme un acteur européen. (Crédit S.L.)

Bien décidé à proposer très bientôt une plateforme unifiée (bloc, objet et fichier) pour la gestion des données, Atempo anticipe une explosion des besoins dans les entreprises avec un focus très clair autour de la sécurité et de la lutte contre les ransomwares.

Engagé dans une refonte de son portefeuille produits comprenant des solutions de sauvegarde et de data management (Miria, Tina et Lina et Continuity), l'éditeur Atempo entend répondre à la forte progression des données structurées et non structurées dans les entreprises. Dans une feuille de route confidentielle, Louis-Frédéric Laszlo, vice-président de la gestion des produits chez Atempo nous a expliqué lors d'un IT Press Tour à Lisbonne début décembre que « les mondes structurés et non structurés vont converger avec un besoin de stockage unifié ». Dans un proche avenir, les solutions du fournisseur travailleront dans un mode unifié bloc/fichier/objet. Le dirigeant nous a partagé des informations confidentielles, que nous nous sommes engagés à garder sous le boisseau. Nous reviendrons un peu plus tard dans l'année (2023) sur ces évolutions clefs dans le coeur de la plateforme, la partie analytique et la protection des données. Sans entrer dans les détails, Atempo entend assurer l'immuabilité des données de bout en bout, renforcer l'intégrité des sauvegardes pour lutter contre les ransomwares, réduire l'empreinte carbone de l'archivage pour alléger les coûts d'exploitation grâce aux fonctions analytiques... 



Le catalogue de produits d'Atempo pour répondre aux besoins des TPE et des grands comptes. (Crédit S.L.)

Rappelons que si Atempo est désormais une société basée en France, suite au rachat de l'entreprise par Luc d'Urso en 2017, Ferhat Kaddour, vice-président en charge des ventes et des alliances, préfère se présenter comme un acteur européen : « Nous ne sommes pas vraiment opposés à d'autres entreprises similaires en Europe. La plupart de nos concurrents sont américains et nous possédons déjà 2 000 clients américains, allant des moyens aux grands. Si on compte tous les petits clients que nous avons, nous atteignons 10 000 clients dans le monde [en Europe, en Amérique du Nord, en Chine et en Inde], qui utilisent une de nos solutions pour couvrir leurs besoins [...] Nous fournissons une valeur vraiment supplémentaire et dans des silos très spécifiques comme le pétrole et le gaz, la finance, les installations HPC pour les travaux sur le génome. C'est l'une des compétences techniques très fortes que nous avons dans l'entreprise ».



Avec Miria, Atempo assure la gestion et la protection de grands volumes de données. (Crédit S.L.)

Des partenaires pour répondre aux différents marché  En fonction des marchés et des entreprises, Atempo décline son portefeuille produits (voir infographie). « En France, nous avons une histoire, nous avons une densité, qui nous permet en fait de cibler les PME et de passer de la très petite à la moyenne taille. Une entreprise qui n'a pas de personnel informatique ou juste un ou deux informaticiens qui veulent une infrastructure informatique très simple, un moyen facile de sauvegarder leurs données et de les restaurer ». Mais l'ambition d'Atempo est également de parler aux grandes organisations et de répondre à des appels d'offre conséquents. « Nous travaillons essentiellement avec des intégrateurs de systèmes. Et pour les gros appels d'offre , nous allons bien sûr beaucoup travailler avec les intégrateurs de systèmes, mais surtout avec les fournisseurs de stockage et les grandes sociétés de conseil. Nous avons donc un éventail de canaux assez large, qui dépend également de la région dans laquelle nous opérons. Pour vous donner un autre exemple, aux États-Unis. Nous réalisons la moitié de notre activité directement pour les fournisseurs de stockage. Ainsi, les fournisseurs de stockage nous amènent à leurs intégrateurs de systèmes qui nous amènent à leurs utilisateurs finaux, tandis qu'en France. L'activité se déroule principalement entre nous directement et les intégrateurs de systèmes et les utilisateurs finaux. C'est donc une approche flexible », nous a expliqué Ferhat Kaddour.

Pour travailler avec les entreprises et le secteur public, Atempo noue donc des partenariats avec des fournisseurs de stockage comme Dell, Quantum, Qumulo et plus récemment Panasas. Avec ce dernier, l'éditeur français fournit sa plateforme Miria Data Management avec ses modules d'analyse, de migration, de sauvegarde, d'archivage et de synchronisation des données. Cette solution, qui prend en charge Lustre et S3 depuis 2020, arrive au catalogue de Panasas sous les appellations Analytics par Atempo et PanMove Advanced par Atempo. Le premier fournit aux équipes une vue globale de leurs données sur les baies Panasas et des rapports complets sur l'activité de stockage à partir d'un tableau de bord unique. Le second assure le déplacement et la sauvegarde des données entre différents clusters Panasas ActiveStor, à la fois localement et sur de grandes distances géographiques. Les données peuvent également être déplacées entre les environnements de stockage PanFS et le stockage d'objets S3, que ce soit dans des clouds public ou privé.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité