Bruxelles critiqué pour retarder le lancement européen de Vista

Quatre députés européens estiment que les dispositions prises par la Commission européenne à l'encontre de Microsoft « mettent en danger la capacité des entreprises européennes à être concurrentielles à l'échelle mondiale. » Les députés britanniques Chris Heaton-Harris, Sharon Bowles, et Peter Skinner, rejoints par le polonais Michal Kaminsli, s'inquiètent du retard que les contraintes posées à Microsoft par Bruxelles pourraient causer au lancement du successeur de Windows XP, Vista, en Europe. Ces parlementaires se font notamment l'écho de récentes déclarations de Microsoft au gendarme des bourses américain, la Securities and Exchange Commission (SEC). Selon celle-ci, l'appel déposé par l'éditeur contre la décision de la Commission européenne de mars 2004 de sanctionner un abus de position dominante rend incertain le contexte légal du vieux continent. Et de conclure que « ces incertitudes pourraient conduire au report du lancement de Windows et d'autres produits. » De son côté, la Commission ne voit pas la moindre incertitude. Selon elle, les règles européennes de la concurrence sont claires. C'est à Microsoft de les respecter, pas à Bruxelles de donner son « feu vert » au lancement de Vista ou d'un autre produit de l'éditeur de Redmond.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité