Ce que représentent encore les postes de travail et les terminaux mobiles pour les revendeurs

Si très peu de revendeurs du marché professionnel tirent encore une majorité de leur activité de la vente de postes clients et de terminaux mobiles, ces produits restent encore une composante non négligeable des revenus de bon nombre d'entre eux.


L'époque où le poste de travail au sens large constituait une part non négligeable des revenus des professionnels de l'IT est révolue depuis longtemps déjà. Devenus des commodités, les PC de bureau, les notebooks, les stations de travail ou encore les nouvelles générations de terminaux mobiles n'en demeurent pas moins une composante à part entière, à des degrés divers certes, de l'activité de bon nombre de revendeurs. C'est ce que révèle la première partie de l'Observatoire des Postes de Travail et des Terminaux Mobiles (hors smartphones) réalisé par Distributique en partenariat avec Dell. Elaborée sur la base des réponses d'une centaine de SSII, d'intégrateurs, de SSDI et autres « simples » revendeurs, l'étude montre que la vente de ces types de matériels aux clients professionnels représente de 21 à 80% des facturations de 37% d'entre eux. A l'opposé, les revendeurs sont 41% à déclarer que moins de 10% de leur chiffre d'affaires en émane.
La répartition des bénéfices générés par ce commerce est tout autre. En effet, ce sont cette fois-ci 61% de répondants qui tirent moins de 10% de leurs profits totaux de la vente de postes clients et de terminaux mobiles. Ils sont 17% à en tirer entre 21 et 80%.

8,8 points de marge en moyenne sur un notebook

La différence entre la part des postes de travail en termes de chiffre d'affaire et de bénéfice n'est pas vraiment une surprise pour qui connaît le faible niveau de marge tiré de la vente d'une machine. A titre d'exemple, un professionnel de l'IT perçoit 9,19% du prix d'un PC portable et 8,86% de celui d'une station de travail. Il faut compter bien moins pour une tablette ou encore un hybride tablette/PC portable. Sachant que les répondants à l'observatoire proposent des PC portables à un prix médian de 815 €, leur gain sur la revente de ce type de produits se situe donc à 75 € environ. La somme atteint près de 104 € pour les stations de travail que les revendeurs proposent à 1173 € en moyenne. Bonne nouvelle, c'est dans ces deux catégories de produits les plus rémunérateurs que les professionnels de l'informatique sont les plus nombreux à avoir enregistré des progressions de leurs ventes lors des six derniers mois. Ils sont ainsi 28% à avoir commercialisé d'avantage de stations de travail et 24% à avoir vendu plus de PC portables durant cette période. Les tablettes sont signalées par seulement 17% des revendeurs comme la catégorie de produits dont les ventes ont le plus augmenté lors de six derniers mois.

Les tablettes ne se substituent pas au poste de travail en place

Bien que les tablettes prennent des parts de marché aux autres types de postes clients, elles sont loin de s'imposer comme le produit de choix pour les entreprises désireuses de remplacer leurs postes de travail existants. En effet, 42% des revendeurs constatent que leurs clients optent en premier lieu pour un PC portable à l'heure d'opérer un renouvellement de matériel. Ils sont 27% à indiquer que leurs clients substituent un PC de bureau à leur poste de travail en place. Seuls 15% des revendeurs observent une majorité de leurs clients privilégiant les tablettes.
Sans surprise, la majorité des postes clients et terminaux mobiles commercialisés par les revendeurs sont sous Windows. Près des trois quarts des professionnels de l'informatique interrogés indiquent que de 71 à 100% des produits qu'ils revendent embarquent l'une des versions de l'OS de Microsoft. A l'inverse, entre 70 et 80% des répondants signalent que Linux, iOS et Android équipent moins de 5% des équipements qu'ils commercialisent.

S'agissant de marques de postes clients et de terminaux mobiles, la majorité (31%) des professionnels de l'IT sondés a cité HP comme la marque qu'elle distribue en priorité. Dell arrive en seconde position avec 27%. Une belle performance pour le constructeur texan qui ne s'est lancé dans la vente indirecte que depuis quelques années. A noter que Lenovo a été cité le plus souvent par les revendeurs (22% d'entre eux) parmi les nouvelles marques ayant été ajoutées à leurs catalogue durant ces six derniers mois. Cela confirme la très importante progression des ventes du fabricant chinois signalées par les dernières études de Gartner et d'IDC concernant le marché des ordinateurs.


Vous pouvez prendre connaissance des résultats complets de l'Observatoire des Postes Clients et des Terminaux Mobiles en cliquant sur le bouton ci-dessous.





s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité