Channeljob veut faciliter les recrutements chez les acteurs de la vente indirecte

Channeljob a été lancé mi-janvier par Alain Attia et Jean-Charles Distain, deux spécialistes du recrutement de ressources commerciales pour les acteurs de la vente indirecte.

Channeljob a été lancé mi-janvier par Alain Attia et Jean-Charles Distain, deux spécialistes du recrutement de ressources commerciales pour les acteurs de la vente indirecte.

Le site d'annonces d'emploi channeljob a été lancé avec l'ambition de répondre aux besoins en collaborateurs des partenaires, des grossistes et des fournisseurs, notamment en matière de force de vente.

Aborder le sujet du recrutement dans l'informatique renvoie le plus souvent les esprits à la pénurie de profils techniques. Or, trouver des commerciaux, des spécialistes du marketing ou encore de la communication n'est pas non plus chose aisée pour les acteurs du channel IT. Las, aucun des nombreux sites d'emploi dédiés au numérique existant ne fait, à notre connaissance, la part belle à la recherche de ce type de profils. Lancé mi-janvier, channeljob a vocation à remplir ce vide. Sur ce job board, tout est fait pour que les candidats qualifiés pour rejoindre les services commerciaux, marketing, comptables, logistiques ou encore RH des acteurs de la distribution informatique se sentent dans leur univers.

Les fonctionnalités offertes par channeljob sont, pour la plupart, celles que l'on peut trouver sur tout site d'annonces d'emplois de bonne facture : un moteur de recherche multicritère (profil de l'employeur, fonctions recherchées, localisation géographique), la possibilité de déposer son CV et un espace recruteur. Sa spécificité repose sur les critères d'affinage des requêtes proposés. Par exemple : les orientations commerciales des candidats (BtoB, BtoC, vente de matériels, vente de services, taille de clients ciblés...) ou bien les certifications dont ils disposent pour vendre les produits de grands fournisseurs (Microsoft, Cisco, VMware, Citrix...).

Deux spécialistes du recrutement pour le channel aux manettes

Les fondateurs de Channeljob, Alain Attia et Jean-Charles Distain, sont loin d'être novices en matière de recrutements pour les grossistes, les revendeurs, les prestataires et les divisions ventes indirectes des fournisseurs. Le premier dirige PeopleWanted, un cabinet de recrutement de collaborateurs confirmés par cooptation. Le second est à la tête de Danitis, une société spécialisée dans la délégation de commerciaux et d'avant-vente sédentaires chez les distributeurs. Avec channeljob, ils prolongent leurs approchent en mode chasse, en ce sens où leur nouveau site a vocation à proposer aux recruteurs la recherche de candidats « en volumes ». « Les entreprises ne veulent pas prendre le risque de recruter des collaborateurs qui ne viennent pas de l'IT. Ils veulent des profils directement employables qu'ils n'auront pas à former à leur marché », explique Alain Attia.

De part sa jeunesse et sa spécificité, Channel job présentent encore des lacunes qui devraient être rapidement comblées. A titre d'exemple, sa base de CV n'est pas encore consultable par les recruteurs, faute d'un nombre de profils suffisamment important à leur proposer. « La fonction existe mais n'a pas encore été activée », précise Alain Attia. « Nous avons envoyé un mailing dès le 16 janvier qui a généré plus d'une centaine d'inscriptions de candidats. Preuve que le concept plait. Nous comptons disposer rapidement d'une base de 100 000 CV qualifiés purement dans l'IT », ajoute-t-il. Du côté des recruteurs, une dizaine d'entre eux utilise déjà les services de channeljob.

Des prix agressifs comparés à ceux des grands job boards

Pour attirer davantage d'employeurs et mieux se lancer, le site propose actuellement une promotion sur son Pack1. Il est normalement facturé 450 € et permet de publier une offre pendant un mois. Trois autres packs sont disponibles à des prix allant de 1200 € à 2500 €. « Nos tarifs sont très accessibles comparés à ceux qui se pratiquent sur les sites les plus connus. Ils proposent certes beaucoup de retours, mais au moins 80% des candidats qui répondent aux annonces n'ont pas le bon profil », conclut Alain Attia.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité