Cisco dévoile un datacentrer en container

Cisco a présenté son premier datacenter en container. D'autres acteurs proposent ce type d'infrastructure modulaire, mais Cisco offre des fonctionnalités uniques de gestion qui pourraient être un élément différentiateur.

Les datacenters modulaires standards sont de taille comprise entre 6 et 12 m et comprennent des serveurs, des éléments réseaux et des solutions de stockage et des systèmes de refroidissement. Mis au point par des sociétés comme APC et Sun Microsystems, ils sont utilisés pour ajouter rapidement une capacité supplémentaire à un centre de calcul existant ou répondre à un besoin sur des sites distant, comme une plateforme pétrolière ou une zone de conflit.

Cisco a opté pour un conteneur de 12m, opérationnel dans les 90 à 120 jours à compter de la date de la commande. Comme d'autres fournisseurs sur le marché, Cisco prévoit l'intégration de ses propres produits, mais accueille aussi les équipements d'autres fournisseurs, précise Keith Siracuse, ingénieur marketing produit chez Cisco.  Avec leur taille relativement restreinte, les conteneurs proposent une meilleure efficience énergétique. Cisco va un peu plus loin que d'autres fournisseurs en concevant des racks capables d'adapter la température à chaque équipement en fonction des charges de travail et de l'environnement extérieur. Un conteneur peut accueillir jusqu'à 16 armoires, avec une puissance maximale de 25 kW par rack. Les conteneurs peuvent être placés côte à côte ou empilés pour économiser de l'espace au sol.

Cisco a opté pour un système de refroidissement liquide qui se situe dans le plancher du conteneur. Keith Siracuse défend ce choix « les équipements ne sont ainsi pas susceptibles d'être endommagés en cas de fuite d'eau ». La plupart des autres fournisseurs utilisent un système de refroidissement liquide par le plafond. Les fuites sont assez rares, mais il s'agit d'une préoccupation des responsables des datacenters d'entreprises.

Un portefeuille plus étoffé

Le conteneur est livré avec un outil de gestion, Cisco Data Center Operations 360, qui surveille la température des racks et d'autres variables en temps réel. Les clients peuvent ainsi planifier la température désirée pour chaque rack et le logiciel ajuste la vitesse des ventilateurs et le débit d'eau en conséquence. A noter que Cisco s'est associé à des partenaires comme Jonhson Controls pour assurer l'intégration de l'infrastructure et des services auprès des clients.

D'autres sociétés qui vendent déjà des containers comme IBM, Hewlett-Packard, Dell, SGI et APC, n'ont pas commenté l'annonce de Cisco. IDC estime que ce n'est pas un grand marché où seules quelques centaines d'unités par an sont vendues. Mais les grands acteurs croient au potentiel de ces produits pour se lancer dans cette aventure. « Au cours de la dernière année, nous avons vraiment commencé à voir de l'attractivité sur ce marché », a déclaré Keith Siracuse et d'ajouter « Il y a beaucoup d'intérêt sur le marché de la santé, des compagnies pétrolières et du gaz, de l'éducation, y compris les centres de recherche universitaires qui sont limités en matière de capacité en datacenter ».

Pour répondre à la question des évolutions, le responsable de Cisco indique «il s'agit de notre premier produit. Nous allons examiner d'autres solutions prochainement ». La tarification varie selon la façon dont le produit est configuré et déployé. En général, les conteneurs coûtent généralement plus de 1 million de dollars pièce, en intégrant l'ensemble du matériel IT à l'intérieur.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité