Cloud Confidence : un label pour favoriser la croissance du cloud

L'association Cloud confidence lance un label destiné à certifier la qualité d'un service cloud en matière de sécurisation et de confidentialité des données. Il ne sera délivré qu'à des offres opérées depuis un des pays de l'espace économique européen par des prestataires non soumis à des législations extérieures relatives à la surveillance de masse.

Ce 9 décembre 2014 au soir sera officiellement lancé le label Cloud Confidence créé par l'association française du même nom. Cette dernière regroupe actuellement quinze membres (Adsia, Aspaway, CEIS, DenyAll, EasyVista, Edicia, Eptica, Iteanu Avocats, Orange Cloud for Business, Oodrive, Scalead, Telehouse, Waycom...) issus des rangs des fournisseurs de services et de solutions, et, dans une moindre mesure, de ceux des clients et des membres de l'écosystème du cloud. Fondée en juillet dernier, elle s'est donné pour objectif « de promouvoir la confiance dans les activités de Cloud Computing entre professionnels et utilisateurs, mais aussi à l'égard des autorités publiques, en Europe et dans le monde. »

Le label Cloud Confidence est centré sur la protection, la confidentialité et la sécurité des données des clients, qu'il s'agisse de particuliers ou d'entreprises. Il repose sur un référentiel de critères, notamment des réglementations sur les données personnelles, que devra respecter un prestataire pour voir certifier son offre pendant cinq ans. Les conditions à remplir ne seront connues dans les détails qu'à l'issue du lancement officiel du label. Néanmoins, on sait déjà que l'une d'elles impose de ne pas être soumis à des législations émanant d'un pays non membre de l'espace économique européen (EEE) et relatives à la surveillance de masse comme le Patriot Act américain. De fait, les offres qui seront adoubées devront être obligatoirement délivrées depuis un site d'hébergement basé dans l'EEE. La conduite des audits de certification sera confiée à des organismes accrédités dont fait déjà partie la société LSTI basée à Saint-Malo.

La labellisation du cloud suscite des vocations

Il existe déjà plusieurs labels sur le marché français du cloud computing. On compte parmi eux le Label Cloud lancé par Le réseau de clusters numérique France IT il y a un an. Celui-ci certifie les offres de cloud computing avec un angle de vue généraliste (plus de 200 bonnes pratiques vérifiées), à la différence de la certification Cloud Confidence centrée sur la sécurité des données. De son côté, l'Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information (ANSSI) a publié en ligne un référentiel pour qualifier le niveau de sécurité des prestataires de cloud. Ce référentiel sera utilisé tout d'abord par l'Etat mais sera également mis à la disposition des entreprises.

Par F.A.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité