Computacenter France : la croissance décélère largement au T1

Le groupe Computacenter a enregistré une hausse de chiffre d'affaires de 17% au premier trimestre 2018. Illustration : D.R.

Le groupe Computacenter a enregistré une hausse de chiffre d'affaires de 17% au premier trimestre 2018. Illustration : D.R.

Les revenus de la filiale française de Computacenter sont restés strictement stables au premier trimestre 2018. L'activité services a néanmoins continué de voir ses facturations progresser.

Pour le compte du premier trimestre 2018, Computacenter France est loin d'avoir réitéré les performances qu'elle avait affichées un an plus tôt. Entre janvier et mars dernier, le chiffre d'affaires de la SSDI est en effet resté stable à taux de change constant, alors qu'il avait crû de 6% à la même période en 2017. Dans le détail, l'activité distribution s'est repliée de 1% (+2% au T1 2017), tandis que la branche services a vu ses revenus croître de 5% (+22% au T1 2017).

Forte progression de la distribution en Allemagne et Outre-Manche

En comparaison, les autres filiales du groupe Computacenter ont mieux tiré leur épingle du jeu. Celle basée au Royaume-Uni a enregistré des facturations en hausse de 21% (hors prise en compte d'un deal logiciel important qui ne sera pas renouvelé). Sa branche services a perdu du terrain avec un chiffre d'affaires en baisse de 7% contre une hausse de 37% pour la branche distribution. En Allemagne, les revenus globaux ont gonflé de 19%, grâce à la bonne tenue de l'activité distribution (+25%) et la hausse de 7% des revenus tirés de la fourniture de services.

L'ensemble du groupe a ainsi clos le premier trimestre 2018, sur un chiffre d'affaire en croissance de 17% (hors prise en compte du deal logiciel réalisé Outre-Manche), rendu possible par une hausse de 25% dans la distribution et une légère progression de 2% de la branche services.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité