Contrairement à Intel, AMD boucle un 2e trimestre serein

Une seconde vague d'ordinateurs portables animés par la puce mobile Ryzen 4000, a indiqué Lisa Su, CEO d'AMD, lors du point financier du fournisseur. (Crédit : AMD)

Une seconde vague d'ordinateurs portables animés par la puce mobile Ryzen 4000, a indiqué Lisa Su, CEO d'AMD, lors du point financier du fournisseur. (Crédit : AMD)

Si Intel traverse une passe difficile malgré de bons résultats financiers, AMD surfe sur le bon accueil réservé à ses puces par les entreprises et les consommateurs.

Si le chaos était clairement le point culminant de la présentation des derniers résultats financiers d'Intel avec le départ peu après du responsable du Technology, Systems Architecture and Client Group, un sentiment de normalité régnait chez AMD pour la publication de ses résultats du deuxième trimestre. Le fournisseur a enregistré de solides revenus dans ses gammes de processeurs Ryzen et Epyc, les revenus issus des ordinateurs portables ayant plus que doublé par rapport à il y a un an. Le seul point faible d'AMD est son activité dans les circuits graphiques, où la baisse des ventes de cartes discrètes a été compensée par une augmentation à deux chiffres des ventes de GPU mobiles.

Dans l'ensemble, AMD a annoncé des bénéfices de 157 millions de dollars [5,1 milliards de dollars pour Intel], une forte augmentation par rapport aux 35 millions de dollars réalisés l'an dernier sur la même période, sur des revenus qui ont grimpé de 26% à 1,93 milliard de dollars. Le segment informatique et graphique d'AMD, qui comprend ses processeurs Ryzen et son activité GPU Radeon, a augmenté de 45% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 1,37 milliard de dollars.

Une feuille de route bien remplie

La CEO d'AMD, Lisa Su, a également brossé un tableau optimiste des perspectives de l'entreprise. Au cours du troisième trimestre, AMD prévoit un chiffre d'affaires d'environ 2,55 milliards de dollars. Alors que Mme Su s'attend à ce que l'essentiel des ventes provienne des produits Ryzen actuels et des ventes de puces serveurs Epyc, l'arrivée en fin d'année des processeurs Ryzen reposants sur l'architecture Zen 3 et des cartes graphiques Radeon animés par le GPU RDNA 2 (alias Big Navi) relanceront l'intérêt pour les composants du fournisseur. AMD a également commencé à expédier ses processeurs intégrés (CPU avec un complément GPU) pour les consoles de jeux Sony PlayStation 5 et Microsoft Xbox Series X, et ces ventes augmenteront également, a déclaré Su.

« Je pense que la chose la plus importante pour nous est de respecter nos engagements envers les clients. Soit dit en passant, cela a été le même objectif pour nous au cours des dernières années, et continuera d'être le même au cours des prochaines années », a indiqué Mme Su durant le point financier. « Je pense que la cohérence dans la feuille de route, la cohérence dans les performances, les attentes, la capacité à progresser - en gros, ce que nous demandons, c'est que les gens nous fassent confiance. »


Le dernier Acer Swift 3 a été le premier ordinateur portable haut de gamme animé par un processeur mobile Ryzen 4000 d'AMD. (Crédit : IDG/Gordon Mah Ung)

Trimestre réussi avec plus à venir

La dirigeante a également expliqué que les discussions d'AMD avec ses clients lui permettaient désormais une plus grande visibilité pour la seconde moitié de l'année, où la société pense pouvoir gagner des parts de marché sur le segment des processeurs pour PC. Sur fond de pandémie Covid-19, AMD a vu une très nette évolution des achats avec un passage des ordinateurs de bureau vers les PC portables, et le processeur mobile Ryzen 4000 s'est « extrêmement bien comporté », a-t-elle déclaré.

En fait, AMD a généré son chiffre d'affaires de processeurs pour PC le plus élevé en plus de 12 ans, a déclaré Mme Su, et la société a enregistré des records pour les expéditions et des revenus de processeur pour ordinateurs portables. Les ventes de puces mobiles ont connu une augmentation à deux chiffres - les dirigeants d'AMD ont refusé de donner plus de précisions - et plus que doublé par rapport à il y a un an. En tout, il existe sur le marché 54 modèles d'ordinateurs portables animés par la puce Ryzen 4000, et la société s'attend à une deuxième vague avec plus de 30 PC portables ultra-fins, grand public et pour gamers, ainsi que des modèles pour les entreprises chez HP et Lenovo reposant sur le processeur Ryzen Pro 4000, selon la dirigeante.

AMD a déjà déclaré précédemment qu'il pensait être sous-représenté sur le marché des laptops professionnels, et Mme Su l'a réitéré. « Les PC portables pour les entreprises sont une priorité pour nous, et nous continuerons d'investir et, espérons-le, de progresser », a-t-elle déclaré.

Le facteur limitant, a déclaré Mme Su, était la capacité d'AMD à fabriquer des processeurs, et non à les expédier. « La hausse de l'an dernier était due au fait que la demande a augmenté par rapport à nos attentes initiales, et une partie de cette augmentation provient du marché, et une autre des capacités de notre produit », a déclaré la CEO, faisant référence à l'augmentation élevée des prévisions financières de la société. « Nous augmentons la capacité [de production] pour répondre à ces besoins, mais elle est limitée, et je dirais qu'à mesure que nous continuons à augmenter la capacité, nous y voyons une opportunité. » Rappelons qu'AMD ne fabrique plus ses puces depuis la cession de ses fabs (Global Foundries) en 2009 et fait appel à TSMC pour graver ses composants. Le planning de production dépend donc des capacités disponibles et réservées chez le fondeur taïwanais qui travaille avec un grand nombre d'acteurs du marché des nouvelles technologies (Apple, Qualcomm ou encore Sony mais plus Huawei/HiSilicon peut être remplacé par Intel).

Les ventes de consoles prêtes à exploser

AMD a déclaré un chiffre d'affaires de 565 millions de dollars dans son segment Entreprise, Embarqué et Semi-personnalisé, qui englobe à la fois les activités CPU pour consoles et serveurs (Epyc). Les ventes ont chuté de 4% en raison de la baisse des ventes de produits semi-personnalisés, bien qu'elles augmenteront rapidement à mesure que les prochaines consoles commenceront à se vendre, a déclaré Mme Su. AMD a déjà commencé à fabriquer et à vendre des puces aux fabricants de consoles pour constituer les stocks nécessaires aux lancements des nouveaux produits, a-t-elle dit.

AMD a également franchi une étape importante sur le marché des serveurs en atteignant une part de marché à deux chiffres. Microsoft, par exemple, utilise les puces Epyc sur ses serveurs Office Online. L'architecture Epyc Rome d'AMD continuera à être un puissant moteur de croissance tout au long de l'année, a déclaré la CEO, tandis que la puce Milan de nouvelle génération « a l'air bien dans les laboratoires » et commencera à être expédiée plus tard cette année. Mme Su n'a pas abordé les transitions futures dans le domaine des processus de fabrication, un des éléments clefs du dernier point financier d'Intel. La feuille de route d'AMD indique toutefois que le cap des 5 nm est planifié avec l'architecture Zen 4, dont l'arrivée est prévue en 2022.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité