Dans le Grand-Ouest les salaires IT atteignent des sommets

Cette année, les candidats aux compétences techniques très spécifiques ont profité d'une embellie salariale dans l'arc Atlantique. (Crédit photo: Geralt Altmann/Pixabay)

Cette année, les candidats aux compétences techniques très spécifiques ont profité d'une embellie salariale dans l'arc Atlantique. (Crédit photo: Geralt Altmann/Pixabay)

Le cabinet nantais Externatic met en lumière une augmentation moyenne de 10 à 20% des salaires IT en région Ouest dans certaines professions techniques en lien avec le développement informatique, les méthodes agiles, la qualité et le test. Les candidats augmentent leurs exigences en termes de rémunération face une demande toujours plus forte du côté des recruteurs.

Dans la région Grand-Ouest, les salaires pratiqués dans le secteur technologique ont continué de grimper en 2022 avec des hausses allant de 10% à 20% sur certaines professions. C'est ce que montre le dernier baromètre d'Externatic, un cabinet nantais spécialisé dans le recrutement de profils IT en Pays de Loire, Bretagne et Nouvelle Aquitaine. Pour cela, 2 000 candidats ont été rencontrés entre mai 2021 et mai 2022 dans des grandes villes comme Rennes, Nantes, Bordeaux, Angers, La Roche-sur-Yon ou Brest. Leurs spécialités couvrent l'IT au sens large : développement applicatif/ web / mobile, design management et projets, production/systèmes, réseaux et télécoms, R&D/informatique industrielle et scientifique, webmarketing, ainsi que business development.

Pour expliquer cette embellie, le cabinet souligne que la rareté des profils techniques face à des demandes d'entreprises toujours plus fortes et nombreuses a fait monter les enchères salariales. Sur un marché dans lequel ils sont très, voire sursollicités, les postulants n'hésitent plus à demander des salaires plus élevés et profitent d'une offre abondante pour gagner en rémunération à chaque changement de poste. Il arrive même que certains développeurs se présentent en entretien avec des prétentions plus élevées que les managers qu'ils rencontrent pour intégrer l'entreprise, souligne l'entreprise de recrutement dans son rapport. De l'autre côté, les entreprises ont souvent les mêmes critères de recrutement : poste basé en France, 4-5 ans d'expérience, 45-50K€ de salaire en moyenne.

Les lead développeurs en position de force 

Mais n'ayant pas ou plus de marge de négociation pour garder leurs talents, elles doivent malheureusement soit s'aligner sur les propositions faites par leurs concurrents, soit laisser partir leur collaborateur. Ce phénomène tire davantage vers le haut la rétribution sur certains postes en tension, en particulier ceux des développeurs, forts d'une spécialisation de plus en plus forte. A titre d'exemple, les « leads techniques » de 2022, chargés du conseil et du support sur des points précis de l'environnement technique ou fonctionnel avec des fonctions d'encadrement sont les mieux lotis dans cette catégorie. Un profil confirmé ayant entre 3 à 6 ans d'expérience peut gagner 43 000 € à 50 000 € annuels, montant pouvant dépasser 58 000 € pour un professionnel ayant entre 6 à 10 ans d'expertise.



Cette année, l'embellie des salaires a profité aux développeurs lead dans l'Ouest de la France. (Source Externatic/Crédit image: Externatic)

Autre profession IT bien lotie dans l'arc Atlantique le devOps, avec une rétribution de 37 000 € à 42 000 en début de carrière qui peut atteindre les 57 000 € avec 6 à 10 ans d'expertise et s'envoler à plus de 60 000 € au-delà de 10 ans dans la fonction. De même, la situation a évolué du côté des profils tests / QA. Leur salaire a rejoint ceux des développeurs, eux qui n'étaient pas considérés au même niveau il y a encore quelques années.  Si les exigences de qualité ont pris plus d'importance, la dimension technique dans les missions du testeur a également augmenté. Le testeur doit être en mesure de s'interfacer avec le produit, les développeurs et les devOps. Son niveau de compétences augmente donc, mais peu de profils sont formés sur le marché, créant ainsi une tension.

  La situation salariale a évolué du côté des profils de devOps, en raison du décalage entre l'offre et la demande. Source: Externatic/Crédit image: Externatic) 

Travailler sur des leviers d'attractivité

Pour l'avenir, Externatic prévoit des salaires qui continueront de grimper car les besoins des recruteurs en profils techniques seront tout aussi importants. D'autant plus que le turnover augmente alors que la tension du marché de l'emploi IT augmente. Des initiatives telles que le recours au télétravail, le recrutement de compétences atypiques, une meilleure qualité de vie au travail, et davantage de formation pour retenir ou attirer les talents sont recommandées ce qui permettrait de détendre la pression qui sévit actuellement sur le marché, conclut le cabinet.  

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité