Dell EMC présente sa série de serveurs haut de gamme PowerScale

En complément de la gamme Isilon, Dell EMC dévoile les systèmes PowerScale. (Crédit : Dell)

En complément de la gamme Isilon, Dell EMC dévoile les systèmes PowerScale. (Crédit : Dell)

Dans sa démarche visant à simplifier son portefeuille de stockage, Dell EMC présente la gamme PowerScale qui s'adresse au segment haut de gamme. Ces solutions sont orientées multicloud en intégrant les environnements Kubernetes et des outils d'automatisation.

Le grand ménage continue dans le catalogue de stockage de Dell EMC. Après le lancement de PowerStore, marque qui chapeaute le segment milieu de gamme, c'est au tour du portefeuille haut de gamme d'être impacté par ce vent de rebranding avec l'arrivée de la gamme PowerScale. Successeur désigné de la marque Isilon, Dell EMC dédie les PowerScale aux données non structurées dont la quantité ne cesse de croître, comme l'indique Dan Inbar, directeur général de la division stockage chez Dell Technologies. « Le volume des données non structurées stockées en tant que fichier ou objet dans les entreprises va tripler d'ici 2024 et il n'y a aucun signe de ralentissement », projette-t-il.

Concrètement, la gamme PowerScale se décline en deux modèles : F200 et F600 de taille 1U. La première solution est mono socket CPU avec seulement 4 SSD (960 Go, 1,92 To, 3,84 To) et une capacité de 3,84 To à 15,36 To. Elle s'adresse aux sites distants ou s'installe en périphérie de réseau (edge). Le F600 comprend deux sockets en CPU avec 8 SSD (1,92 To, 3,84 To, 7,68 To) et offre une capacité de 15,36 To à 61,44 To. A noter que ce système prend en charge la déduplication et la compression via OneFS.

OneFS se met à S3 et Kubernetes

Le système d'exploitation de fichiers OneFS profite d'ailleurs de cette évolution de gamme. Il se modernise dans une version 9. Dell EMC lui a ajouté le support du stockage objet S3 d'AWS en plus des formats NFS, SMB et HDFS déjà pris en charge. La réduction de données a été améliorée (x6 selon le constructeur) par rapport à la version précédente. Face à l'énorme quantité de données, OneFS v9 est capable de gérer des clusters de 60 Po de capacité brute.

L'orientation de l'OS est clairement affichée vers le multicloud. En effet, OneFS fonctionne sur les trois plus grandes plateformes, AWS, Azure et Google Cloud Platform. Les environnements conteneurisés sont aussi un axe de développement avec l'intégration de Kubernetes, tout comme l'automatisation avec le support de l'outil de configuration des infrastructures Ansible de Red Hat. Par ailleurs, Dell EMC lance une console de monitoring, DataIQ, pour que les administrateurs puissent surveiller les données stockées à la fois sur site, mais également dans le cloud. « DataIQ aide à contrôler le cycle de vie des données en proposant un ensemble d'outils pour les suivre, s'assurer de leur emplacement, déterminer si elles sont stockées sur la bonne plateforme et si elles sont accessibles par les utilisateurs validés », explique John Shirley, responsable des solutions de données non structurées de Dell, dans un article de blog.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité