Dell présente sa vision du datacenter

Marius Haas, président de la division Entreprise Solution de Dell

Marius Haas, président de la division Entreprise Solution de Dell

Le constructeur Texan a profité de son événement Entreprise Forum en Californie pour présenter sa vision et ses offres datacenter. De l'équipement pour les filiales ou la PME en passant par le HPC et un partenariat approfondi avec Oracle, Dell a montré un portefeuille complet.

En direct de San José - Loin des tribulations financières qui agitent la sortie de la cote de la société, Dell a tenu sa manifestation Entreprise Forum à San José en Californie avec 1 200 participants attendus. Marius Haas, président de la division Entreprise Solution, a inauguré cet événement en exposant les forces du groupe. « Nous disposons de solutions de bout en bout pour accompagner les clients dans la transformation de leur IT », a-t-il souligné. « Et nous souhaitons accélérer l'intégration de nos différentes acquisitions ». Il a poursuivi en expliquant que la société était focalisée sur des architectures clés : « scale-up, active scale et l'hyperscale ».

Pour le premier axe, Dell a présenté un produit dans la gamme PowerEdge, le VRTX, un serveur au format tour à destination des filiales, des sites distants (écoles, établissement de santé), des agences, des enseignes de distribution mais aussi des PME-PMI. « Ces environnements comprennent de 2 à 4 serveurs, une solution de stockage externe, un switch et de multiples outils de management » a exposé Forrest Norrod, General Manager Server Solution chez Dell. La plate-forme VRTX vise à simplifier, unifier et optimiser cela en intégrant des lames, du stockage et du réseau. Il se présente sous la forme d'un un châssis tour 5U, ce qui fait dire à Dell qu'il gagne 75% d'espace au sol en moins que les solutions concurrentes (HP notamment). Particulièrement dense, ce système peut accueillir 2 à 4 lames standards (demi-hauteur) M520 ou M620 équipées de puces Intel Xeon E5-2400 et E5-2600. Côté stockage, il peut embarquer jusqu'à 25 disques durs 2,5 pouces ou 12 au format 3,5 pouces (48 To max) avec une architecture virtualisée pour mieux gérer le partage et la protection des données. Selon Eric Velfre, responsable de l'activité ESG chez Dell France, une attention toute particulière a été portée sur la réduction des nuisances sonores. Le VRTX serait ainsi plus silencieux que les serveurs de dernière génération.

Le châssis dispose d'un switch PCI-Express 2.0 qui relie les noeuds du serveur au stockage partagé via une version modifiée de contrôleur de disque PERC (PowerEdge Raid Controller) 8. La tour comprend aussi un switch Gigabit Ethernet avec plusieurs options de ports. 

Forrest Norrod, General Manager Server Solution chez Dell présente le VRTX
On peut ajouter à cela une solution de management OpenManage Essential capable de géolocaliser les différents VRTX pour avoir une vue fine des erreurs, mais aussi pour accélérer le temps d'allocations de ressources.  Enfin, l'appliance management controller permet de gérer tous les éléments hardware du VRTX depuis une seule et même console. Le PowerEdge VRTX sera disponible à la fin du mois pour un prix qui débute un peu en dessous de 10 000 dollars. Il faudra compter 25 000 dollars environ pour une configuration plus musclée adaptée à certains besoins comme le VDI (une centaine de postes par VRTX), le HPC ou encore la création de clusters.

Un partenariat approfondi avec Oracle

Marius Haas a indiqué dans son discours inaugural que Dell pourrait devenir le numéro un sur le marché des serveurs cette année. Pour ce faire, la firme a besoin de toucher d'autres cibles, notamment sur la partie grand compte. Dell a donc annoncé une extension de son partenariat avec Oracle pour adapter et optimiser les offres PowerEdge avec les briques logicielles du fournisseur californien (Linux, VM, Entreprise Manager). « Nous allons tester ensemble, corriger ensemble et assurer le support ensemble », a indiqué Mark Hurd, co-président d'Oracle, dans une intervention vidéo. L'objectif, selon le dirigeant, est de donner plus de temps aux départements IT pour travailler sur l'innovation et non sur la maintenance. Il reste néanmoins quelques zones d'ombres sur ce partenariat, car Oracle propose aussi du hardware avec ses systèmes intégrés Exadata ou Exalogic.

L'offre Active System étoffée

En début d'année, Dell avait présenté à Amsterdam sa stratégie Active Solution comprenant des infrastructures pré-configurées pour certaines applications ou certains projets comme la virtualisation du poste de travail en cloud privé, mais aussi une solution de management améliorée avec l'intégration de l'expertise de Gale Technologies. L'objectif de ces offres est d'accélérer et d'automatiser le déploiement des applications et s'inscrit dans le deuxième pilier stratégique de Dell, l'active scale.

Aujourd'hui, le groupe étoffe son portefeuille sur la gamme Active System avec 3 offres pré-packagées : AS 50 qui s'adresse à des applications basiques, AS 200 pour des applications demandant un peu plus de performances et enfin AS 1000 pour des applications critiques. Ces configurations viennent compléter l'AS 800 lancé en fin d'année dernière. Ces systèmes accueillent des serveurs PowerEdge de 12ème génération et la partie réseau est assurée par Force10. Agnostique sur le plan des hyperviseurs, ils prennent en charge les environnements VMware et Microsoft. La différence se fait notamment sur le stockage, l'AS 1000 embarque des solutions Compellent, alors que l'AS 800 repose sur des solutions Equallogic.

Sur l'activité hyperscale, l'heure est à la verticalisation et à la spécialisation. Ainsi Dell a présenté une offre HPC dédié aux sciences de la vie. Cette solution permet de dresser une carte du génome en moins de 8 h et de lancer jusqu'à 38 processus d'analyse du génome par jour. Pour cela, les scientifiques peuvent s'appuyer sur une infrastructure qui développe 1,5 To de RAM, 340 To de de stockage dans des châssis 42 U pour une capacité de traitement de 8,26 Teraflops.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité