Dell veut écouler sa Camm sur le marché des laptops

Une cDimm 32Go de Dell basée sur la conception de mémoire Camm. La Camm du Jedec sera basée sur cette Camm originale du texan, implémentée dans certains ordinateurs portables Precision l'année dernière, mais elle ne sera probablement pas exactement la même. (Crédit : Dell)  (Crédit Dell)

Une cDimm 32Go de Dell basée sur la conception de mémoire Camm. La Camm du Jedec sera basée sur cette Camm originale du texan, implémentée dans certains ordinateurs portables Precision l'année dernière, mais elle ne sera probablement pas exactement la même. (Crédit : Dell) (Crédit Dell)

Adieu, So-Dimm : le Jedec (Joint Electron Device Engineering Council), l'organisme de normalisation des semi-conducteurs, va officiellement adopter la Camm Common Spec comme prochaine norme de module RAM pour les ordinateurs portables.

Selon Tom Schnell, membre du comité du Jedec et ingénieur principal distingué de Dell, le Jedec, aussi appelé Jedec Solid State Technology Association, chargé de l'homologation des normes relatives à la mémoire vive, est train d'élaborer la nouvelle spécification qui remplacera les modules So-Dimm utilisés depuis 25 ans. En fait, c'est lui qui, l'an dernier, a créé pour le compte de Dell le design original du Camm (Compression Attached Memory Module). La norme Camm du Jedec sera basée sur cette conception Camm, mais il est probable qu'elle sera un peu différente à mesure que les entreprises la peaufineront. Alors que l'adoption de normes matérielles peut s'avérer délicate, donner lieu à des débats, des oppositions et à des frictions diverses et variées, le Jedec semble avoir réussi assez facilement.

 

La Camm a été retenu par le Jedec pour augmenter les performances et la capacité de la RAM équipant les laptops. Les modules CAMM de Dell, de 16 Go (en haut à gauche) à 32 Go (en bas à gauche) et 128 Go (en haut à droite) et 64 Go (en bas à droite). (Dell) En effet, selon M. Schnell, l'annonce a été très bien accueillie par la vingtaine d'entreprises du groupe de travail qui ont voté en sa faveur. « Nous avons approuvé à l'unanimité la spécification 0.5 », a déclaré Tom Schnell, ajoutant que le Jedec visait la seconde moitié de 2023 pour finaliser la spécification 1.0, avec des systèmes basés sur Camm disponibles l'année prochaine. Tom Schnell ne peut pas dévoiler le nom de ces entreprises, car il revient à chaque membre de communiquer sur le sujet, mais le groupe couvre toute la gamme des fournisseurs, des SoC aux connecteurs, en passant par les OEM. Et ils ont tous voté à l'unanimité pour adopter la Camm Common Spec, sans aucune opposition. Le Jedec compte actuellement 332 entreprises, d'Apple à ZTE, chacune étant impliquée dans différents aspects touchant à la mémoire dans différentes industries. 

Pour rappel, c'est en avril 2022 que Dell a introduit son design Camm pour remplacer le design So-Dimm vieux de plusieurs décennies, et utilisé jusqu'à présent dans la plupart des ordinateurs portables de jeux et les stations de travail portables. Le principal intérêt de la mémoire Camm, c'est qu'elle permet une densité de mémoire plus importante tout en s'adaptant à des vitesses d'horloge toujours plus élevées. Cette possibilité d'évolution offerte aux PC portables bientôt confrontés au mur de la DDR5/6400 des So-Dimm à probablement jouer dans l'accueil de ce design par les entreprises. Selon M. Schnell, la spécification Camm est loin d'être finalisée, mais les premiers modules Camm Jedec devraient prendre le relais au moment où les So-Dimm ne pourront plus dépasser la limite des 6400 MHz.

 

Brevet de Dell pour une Camm cDimm par rapport à une So-Dimm classique. Dans cette illustration on peut voir le chemin tortueux qu'empruntent les traces mémoire pour aller de l'unité centrale dans un module So-Dimm (en haut à gauche) par rapport aux modules Camm et cDimm du concepteur (en bas à droite). (Crédit : Dell)

Le design Camm n'est pas propriétaire

Quand Dell a présenté son design Camm pour la première fois, certains ont craint de se retrouver piégés dans une spécification propriétaire. Cependant, le texan a déclaré que cela n'a jamais été son intention, et l'approbation rapide semble le confirmer. M. Schnell a répondu à cette préoccupation initiale par le fait que l'adoption du Camm étant en cours. « Dell est une grande entreprise dont l'activité n'est pas liée aux redevances de brevet », a-t-il déclaré. « Nous voulons essentiellement récupérer le coût de l'invention et de la mise en oeuvre. De plus, faire cavalier seul ne correspond vraiment pas au mode de fonctionnement du monde du PC. Nous faisons partie de l'industrie du PC et cette industrie est construite à partir d'un écosystème de partenaires et de fournisseurs qui se complètent », a déclaré M. Schnell. « Oui, Dell innove beaucoup par ses propres moyens dans ses systèmes, mais nous intégrons également de nombreuses innovations provenant d'ailleurs », a-t-il ajouté.

Quel avenir pour la Camm

Alors que la Camm est en cours d'élaboration, M. Schnell a présenté quelques pistes possibles pour ce design quand il remplacera la technologie So-Dimm. « La DDR6 est une voie évidente, mais la Camm permet même d'envisager de la LPDDR6 sur un module remplaçable », a-t-il déclaré. La LPDDR (Low Power Double Data Rate), ou mémoire vive DDR basse consommation, est depuis longtemps privilégiée pour les ordinateurs portables plus petits et plus minces, ainsi que pour les mobiles, pour leur faible consommation d'énergie. Elle a aussi longtemps été mise en oeuvre uniquement sous forme de module soudé. M. Schnell pense qu'une version de la Camm pourrait offrir les avantages de la LPDDR en termes de performance et de consommation, mais dans un module remplaçable et évolutif. L'adoption de la Camm par le Jedec en rapproche certainement l'échéance. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité