Denodo mise sur ses partenaires pour évangéliser le marché français

« On s'interdit de collaborer avec un partenaire qui n'est pas capable de délivrer un projet » insiste Raynald Bouchet, directeur de l'activité de Denodo en EMEA. (Crédit : Denodo)

« On s'interdit de collaborer avec un partenaire qui n'est pas capable de délivrer un projet » insiste Raynald Bouchet, directeur de l'activité de Denodo en EMEA. (Crédit : Denodo)

Toujours en pleine évangélisation des entreprises sur sa solution de virtualisation des données, Denodo souhaite également passer par ses partenaires indirects pour prêcher la bonne parole. Cela passe par des formations plus accessibles et une programme partenaires plus attrayant pour les revendeurs les mieux formés.

Ca ne fait que quelques mois que Denodo a ouvert un bureau en France. Jusqu'ici une personne seulement représentait le spécialiste de la data virtualisation dans l'Hexagone. Mais d'ici la fin de l'été, ils seront onze, nous a indiqué Raynald Bouchet, qui dirige le développement de l'activité en EMEA. Depuis le début de l'année, l'éditeur américain a déjà séduit quatre clients français dont une grande banque et Arcelor.

Et l'éditeur, toujours en pleine évangélisation de sa technologie de connexion et combinaison des sources de données, a également recruté pas moins de 17 partenaires depuis le début de l'année. Parmi eux GFI, Keyrus ou Business&Decision. Et le directeur EMEA, chargé également du channel, compte doubler ces effectifs avant la fin de l'année. L'éditeur joue sur différents modes de distribution afin de toucher le plus de clients potentiels. Et veut travailler au maximum avec ses partenaires (qui vont des distributeurs aux VARs en passant par des ESN, cabinets de conseils et revendeurs) pour pousser des projets. « Les commerciaux français, lorsqu'ils sont en position de signer un deal, viennent me voir pour savoir avec quel partenaire pousser pour le delivery... » explique Raynald Bouchet.


« Nous sommes capables d'accéder à n'importe qu'elle source de données en créant une couche d'abstraction dans laquelle nous allons faire remonter tous les meta-modèles existantsOn donne ainsi la donnée à consommer sans la répliquer » explique Raynald Bouchet.

Former pour mieux évangéliser

Cela implique donc que tous les partenaires soient formés et compétents sur les solutions Denodo. « On s'interdit de collaborer avec un partenaire qui n'est pas capable de délivrer un projet » insiste le directeur EMEA. L'éditeur fait donc en sorte que tous les outils de formations qu'il fournit soient accessibles gratuitement via sa plateforme partenaires. En France, un architecte de Denodo est même dédié à la formation des partenaires et doit également définir des architectures de référence associées aux solutions existantes des partenaires tant qu'ils n'ont pas de clients.

Plusieurs programmes de formation sont proposés pour les développeurs, les architectes, et les commerciaux. Des cas d'usages verticaux et les contenus marketing sont aussi disponibles en ligne pour faire des campagnes. L'idée est de pousser les partenaires à faire eux-mêmes les POC. Ces formations permettent aux partenaires de se certifier Demo Ready (ayant reçu une formation), POC Ready ou Delivery Ready (pour les développeurs).

Des prérequis exigeants pour gravir les échelons

La formation est aussi une des conditions d'accès aux différents niveaux du programme partenaire de Denodo. Classés traditionnellement en Silver, Gold et Platinum, les revendeurs devront remplir des conditions de revenus, de compétences et de performances pour gravir les échelons. Pour être Silver, il faudra par exemple avoir un architecte et deux développeurs formés aux solutions Denodo au minimum par pays, sourcer au minimum deux opportunités par an (quatre pour être Gold) et générer 200K € de revenus. L'éditeur est aussi en train de développer un PRM (solution CRM dédiée partenaire) pour construire des business plan annuel par partenaire.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité