Des profils open source sur le cloud et les conteneurs encore trop rares

La crise sanitaire et l'adoption massive du cloud a accéléré la pénurie en compétences open source.(Crédit photo: Tumisu/Pixabay)

La crise sanitaire et l'adoption massive du cloud a accéléré la pénurie en compétences open source.(Crédit photo: Tumisu/Pixabay)

Dans son 9e rapport sur les recrutements open source, la Fondation Linux note une forte hausse de la demande des entreprises pour des profils spécialisés dans les technologies cloud et des conteneurs. Face au manque de compétences, les DRH misent sur les certifications et les incitations financières.

Avec la crise sanitaire, l'intérêt des recruteurs pour des compétences open source a continué d'augmenter, alors qu'ils sont confrontés à un déficit de profils qualifiés dans ce domaine.  C'est l'un des constats de la Linux Fondation dans son rapport 2021 sur les emplois open source réalisé avec edX, une entreprise de formation en ligne. Dans ce cadre, plus de 200 DRH d'entreprises, de PME, d'organisations gouvernementales et de cabinets de recrutement ainsi que 750 professionnels de l'open source ont été interrogés au niveau mondial. Les données analysées montrent que la moitié des managers interrogés prévoient de recruter des professionnels open source au cours des six prochains mois.

A l'inverse, seules 6 % des entreprises prévoient de moins embaucher dans ce secteur tandis qu'1%  envisagent de n'ouvrir aucun poste dans le domaine du libre. Parmi les raisons justifiant la hausse des besoins en profils open source, la plus courante est que le manque de  talents qui existait avant la pandémie s'est aggravé en raison d'une accélération de l'adoption du cloud-native alors que le travail à distance s'est généralisé. De ce fait, sur le sujet des compétences les plus prisées, la plupart des professionnels sont d'accord : les spécialistes du cloud et des conteneurs restent les plus courtisés cette année pour 41% des répondants.



Dans l'open source, les compétences autour du cloud et des containeurs détrônent Linux de sa première place. Crédit: Fondation Linux/Source: Fondation Linux.

Un environnement devenu prioritaire

Linux arrive en deuxième position avec 32 % de demandes, suivi de près par les technologies réseau (31 %) et la sécurité (28 %). 61 % de professionnels interrogés ont en effet confirmé que l'utilisation du cloud avait augmenté dans leur entreprise au cours de l'année écoulée. Le fait que les technologies d'infrastructure, notamment sur Linux et la mise en réseau, de même que sur DevOps et les pratiques de sécurité soient intégrées dans la gestion des environnements cloud, expliquent l'importance que les responsables du recrutement accordent désormais aux environnements libres. Cette année, les données de l'enquête mettent donc en évidence que l'open source est un domaine où il faut être, d'où l'importance d'avoir des compétences certifiées dans cet environnement plutôt qu'un autre. En effet, une majorité de DRH (88 %) estime que l'embauche de professionnels du libre certifiés est une priorité, un pourcentage qui a progressé de 87 % en seulement trois ans (57 % en 2020 et 47 % en 2018).



Les entreprises veulent des profils open source certifiés capables de gérer les innovations technologiques. Crédit: Fondation Linux/Source: Fondation Linux.

Un attrait pour les compétences Kubernetes

L'importance accordée à la certification par les responsables du recrutement est logique compte tenu du rythme rapide des changements dans la technologie open source, explique la Fondation Linux dans cette étude. Selon l'association, les candidats titulaires de certificats récents sont plus susceptibles d'être familiarisés avec les dernières avancées technologiques, pour gérer le changement de manière efficace et efficiente. Les demandes portent principalement sur Kubernetes, avec quatre fois plus de candidats certifiés au premier semestre de 2020 par rapport à 2019.  Au premier semestre de 2021, ce nombre a encore augmenté de 43 %, pour répondre à une forte hausse de la demande concernant les solutions et  services conteneurisés.

 

La Fondation Linux relève une forte hausse de contributeurs sur Kubernetes en 2021. Crédit: Fondation Linux/Source: Fondation Linux.

Hausse des salaires et prise en charge des certifications

Pourtant, alors que demande pour les travailleurs de l'open source est plus forte que jamais, 92% des entreprises peinent à trouver des profils qualifiés. Pour la première fois dans ce rapport, il apparaît que les incitations financières sont le moyen le plus courant d'empêcher les talents de partir. Ainsi, 39 % des entreprises ont accordé à leurs ressources open source davantage d'augmentations de salaire que dans d'autres domaines d'activité. 38% ont augmenté les bonus de leurs salariés open source, tandis que 25% proposent des opportunités de formation ou de certification en guise d'incitation. Dans l'open source, l'apprentissage apparaît essentiel pour 36% des responsables du recrutement déplorant une fuite de leurs talents ce qui leur a imposé d'ouvrir davantage de postes. Cette tendance a évolué de 71% en trois ans, conclut le rapport de la Linux Fondation.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité