DXC Technology reste en perte de vitesse

Mike Salvino a pris la tête de DXC Technology en septembre 2019. Il succédait alors Mike Lawrie, qui avait pris les rênes de l'entreprise suite à sa création fruit de la fusion des activités services de HPE et de CSC. Crédit photo : DXC

Mike Salvino a pris la tête de DXC Technology en septembre 2019. Il succédait alors Mike Lawrie, qui avait pris les rênes de l'entreprise suite à sa création fruit de la fusion des activités services de HPE et de CSC. Crédit photo : DXC

Le chiffre d'affaires et les bénéfices de l'américain DXC Technology s'affichent de nouveau en baisse pour le compte de son troisième trimestre fiscal.

Déjà en recul de 4,5% tout au long de l'exercice 2018-2019, le chiffre d'affaires de DXC Technology n'en finit de poursuivre son repli. Pour le compte du troisième trimestre de son exercice 2019-2020, le groupe de services IT américain a vu ses revenus baisser de 3% à 5,02 Md$ par rapport à la même période un an plus tôt. Issue de la fusion des activités services de HPE et de CSC, l'entreprise pâtit des mauvais résultats de sa branche Global Infrastructure Services dont les facturations ont chuté de 11,5% à 2,66 Md$. A l'inverse, celles de sa division Global Business Services ont grimpé de 8,8% à 2,36 Md$. Une bon résultat qui tient au rachat de la société d'origine russe Luxoft en juin 2019.

Le bénéfice net trimestriel divisé par 5

L'évolution du résultat net de DXC Technology constitue le gros point noir de son dernier bilan trimestriel. Entre octobre et décembre derniers, la société de services à vu ses bénéfices passer de 462 M$ un an plus tôt à 82 M$. La situation est d'autant plus dommageable que, à l'image du chiffre d'affaires de l'entreprise, ses bénéfices ne cessent de chuter eux aussi : de 28% lors de l'exercice 2018-2019, puis de 37% au premier trimestre de l'exercice en cours, jusqu'à passer dans le rouge de 2,1 Md$ lors du deuxième trimestre. Vus sous l'angle de ce dernier trimestre, les résultats qui viennent d'être publiés constituent bien sur une nette amélioration.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité