Un fonds d'investissement intéressé par le rachat de DXC Technology

DXC Technology est de plus en plus courtisé par des fonds d'investissement; (Crédit Photo: DXC)

DXC Technology est de plus en plus courtisé par des fonds d'investissement; (Crédit Photo: DXC)

Selon le magazine Bloomberg, le fonds d'investissement Baring Private Equity Asia aurait entamé des discussions avec DXC Technology en vue d'un potentiel rachat. Celles-ci n'ont pour le moment pas abouti.

DXC Technology est à nouveau courtisé. L'ESN américaine a confirmé avoir été approchée par une société de capital-investissement concernant son acquisition potentielle. Selon Bloomberg, la partie intéressée est l'entreprise panasiatique Baring Private Equity Asia (BPEA). À noter que les discussions ne déboucheront pas nécessairement sur un accord. « La direction reste concentrée sur le parcours de transformation de l'entreprise. Conformément à sa responsabilité fiduciaire de maximiser la valeur pour les actionnaires, elle est engagée dans des discussions préliminaires et continuera de partager des informations », a confirmé DXC.

« Toutefois, à ce jour, aucune offre officielle n'a été soumise et il n'y a aucune garantie qu'une proposition sera reçue ou jugée adéquate par le conseil d'administration. La société n'a pas l'intention de commenter davantage les rumeurs ou les développements du secteur, à moins qu'elle ne juge qu'une divulgation supplémentaire est appropriée ou nécessaire », termine l'ESN dans un communiqué de presse.

Atos recalé par DXC en 2021

Ce n'est pas la première fois que DXC est au centre de discussions de rachat. L'année dernière, le conseil d'administration de la société a rejeté catégoriquement l'offre non sollicitée d'Atos visant à acquérir l'ESN après avoir soigneusement évalué la proposition avec ses conseillers financiers et juridiques.

À l'époque, DXC a déclaré que l'offre était « inadéquate et manquait de garanties. En particulier à la lumière de la valeur que le conseil d'administration [de DXC] estime la société capable de générer de manière indépendante en mettant en oeuvre son programme de transformation ». Ainsi, après de nombreuses discussions au cours desquelles des informations « de premier ordre » ont été échangées, les deux sociétés ont convenu d'interrompre les discussions. Ces échanges auraient permis à Atos de comprendre pourquoi le conseil d'administration de l'ESN a estimé que la proposition sous-évaluait DXC.  

Cependant, en janvier 2021, revirement de situation. Atos a fait une offre surprenante et inattendue pour acquérir DXC dans le cadre d'une transaction de 10 Md$, une démarche qualifiée de « non sollicitée » par son rival.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité