Ce que cachent les résultats de DXC Technology

« Ce que j'ai appris en faisant d'innombrables appels d’offres et examens de comptes, c'est qu’il y a trop d’intermédiaires entre nos clients et les personnes en production », explique Mike Salvino,CEO de DXC Technology. (Crédit : DXC Technology)

« Ce que j'ai appris en faisant d'innombrables appels d’offres et examens de comptes, c'est qu’il y a trop d’intermédiaires entre nos clients et les personnes en production », explique Mike Salvino,CEO de DXC Technology. (Crédit : DXC Technology)

Alors que la société de services DXC Technology a finalisé son exercice 2020 avec un chiffre d'affaires en baisse de 5,6%, son CEO, Mike Salvino, a annoncé la mise en place d'un plan d'optimisation des coûts en vue d'endiguer les pertes. Celui-ci devrait entraîner le licenciement de 3,5% de l'effectif global de l'ESN.

L'affaiblissement des relations avec les clients et la livraison « sous-optimale » aux clients ont été certains des facteurs à l'origine d'un effondrement des recettes d'environ 1 Md$ pour DXC Technology au cours de son année fiscale 2020. C'est ce qu'a déclaré le CEO et président de l'intégrateur de systèmes mondial, Mike Salvino, aux actionnaires le 28 mai dernier. Il a ajouté que l'entreprise s'attendait à ce que quelques 4 500 employés - soit environ 3,5 % de ses effectifs mondiaux - subissent un plan de réduction des coûts que le groupe entreprend pour endiguer ses pertes.

« Le principal défi de DXC a été la réduction des revenus provenant des contrats existants. Avec tout ce que nous faisons pour nos clients, nous devrions être en mesure d'endiguer les futures pertes de revenus », a déclaré M. Salvino aux actionnaires. Le CEO a été franc lors de la conférence téléphonique sur les résultats financiers, mettant la responsabilité de cette baisse du chiffre d'affaires non pas sur des influences externes ou des forces du marché, mais sur la société elle-même. « Notre baisse de revenus n'a pas été causée par les tendances du cloud qui auraient poussé les clients à se détourner de DXC. Elle provient de livraisons sous-optimales et de l'affaiblissement des relations avec les clients », a-t-il reconnu.

Revenus et bénéfices en baisse

Sur le dernier trimestre, clôturé le 31 mars, le chiffre d'affaires s'est élevé à 4,82 Md$, soit une baisse de 8% par rapport à l'année précédente. Les pertes nettes grimpent à 3,5 Md$ sur la période. Pour l'année, la société a enregistré une perte nette de 5,36 Md$. Les ventes de l'exercice s'élèvent à 19,58 Md$, soit 5,6% de baisse d'une année sur l'autre. Le bénéfice ajusté avant intérêts et impôts s'est élevé à 2,06 Md$, contre 3,27 Md$ en 2019.

Et les perspectives 2021 ne sont pas plus réjouissantes. « Nous nous attendons à perdre un montant similaire au cours de l'année fiscale 2021 en raison des baisses de prix et des décisions de résiliation prises par les clients au cours des 12 à 18 derniers mois. Pour l'année fiscale 2021, l'impact sera plus prononcé au cours du premier semestre de l'année. La bonne nouvelle, c'est que ce problème fondamental est absolument sous notre contrôle et qu'il est possible de le résoudre. En fait, nous progressons bien dans la mise en place du DXC nouvelle génération pour nos clients, ce qui devrait contribuer à endiguer la baisse des revenus », continue Mike Salvino.

Réduire les intermédiaires dans le processus de vente

Le plan d'« optimisation des coûts » qui va être mis en place passera irrémédiablement par des licenciements. Cela devrait donc toucher au moins 3,5% des 137 000 employés de DXC Technology dans le monde mais son CEO n'a pas indiqué quelles régions seraient les plus concernées. M. Salvino a ajouté que cela n'empêchera pas de continuer à « embaucher et licencier des personnes à tous les niveaux, à mesure que nous verrons les besoins et les performances de l'entreprise évoluer ».

Ce plan de réduction des coûts doit d'abord passer par une simplification des processus de vente. « Ce que j'ai appris en faisant d'innombrables appels d'offres et examens de comptes, c'est qu'il y a trop d'intermédiaires entre nos clients et les personnes en production. Cela complexifie notre travail, le rend confus, et nuit également à la rentabilité », explique le CEO de DXC Technology. « En éliminant les couches superflues, nos collaborateurs seront en mesure d'offrir des services plus rapidement à nos clients, de générer une croissance significative de notre chiffre d'affaires et de contribuer à l'approfondissement des relations avec les clients. C'est pourquoi nous accélérons notre initiative d'optimisation des coûts. Nous prévoyons d'éliminer environ 700 M$ de coûts sur une base annualisée, dont environ 550 M$ cette année », a-t-il ajouté.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité