Editeurs : Fiducial Informatique, 65 ME de CA, mise sur la croissance externe

Le siège de Fiducial

Le siège de Fiducial

Fiducial informatique, éditeur de logiciels pour les TPE et les PME vient d'acquérir Allegria, une solution développée pour les offices notariaux, basée sur le cloud. Il y a 10 jours, la filiale du groupe d'expertise comptable Fiducial, s'était aussi emparée d'une SSII marseillaise spécialisée dans le cloud, Nexto.

Filiale du groupe Fiducial, créé en 1970 par Christian Latouche, Fiducial Informatique s'est d'abord spécialisée dans les solutions destinées à son coeur de métier, l'expertise comptable. Après avoir développé des logiciels pour ses propres cabinets, la filiale s'est diversifiée, souvent en rachetant des petits éditeurs, nous explique Bernard Fleur, chargé de communication du groupe. Aujourd'hui, Fiducial propose, en plus de ses logiciels de gestion, toute une gamme de solutions verticalisées aussi bien pour les salons de coiffure, les boulangers, les fleuristes, le BTP, que pour l'automobile et les notaires. En 2012, Fiducial Informatique a réalisé un chiffre d'affaires de 65 millions d'euros.

« En interne, cela aurait pris 18 mois »

Grâce à l'acquisition d'Allegoria, la filiale du groupe Fiducial qui fait déjà partie des trois premiers éditeurs de progiciel français pour les notaires, va pouvoir proposer à ces derniers une solution complètement dématérialisée. « Avec Allegoria, nous donnons du temps au temps »,explique Bernard Fleur. « Nous aurions pu développer une solution cloud pour les notaires en interne, cela aurait pris 18 mois et coûté une certaine somme. Avec l'acquisition d'Allegoria, nous allons prendre le même temps mais sûrement fournir une solution plus riche ». Bernard Fleur rappelle également que ce rachat permet le recrutement de nouveaux clients.

Si les équipes d'Allegoria seront rapidement intégrées à celles de Fiducial Informatique, d'autres entreprises acquises gardent leur indépendance, comme Nexto, spécialiste du cloud basée à Marseille et rachetée au début du mois par le groupe. Ses 30 ingénieurs resteront pour l'instant filialisés et continueront leurs activités de service cloud aux entreprises mais aideront également Fiducial à développer ses propres solutions. Comme l'explique Bernard Fleur, les métiers sont trop différents pour qu'une intégration pure et simple se fasse. C'est également le cas de WinBIZ, le leader suisse romand des solutions de gestion électronique, racheté en mai par Fiducial.

"Nous recevons souvent des dossiers de rachat"

Quand on demande à Bernard Fleur si Fiducial Informatique compte faire encore de nouvelles acquisitions, il répond qu'il ne sait pas, mais explique dans la foulée que « de nombreuses sociétés voient l'intérêt que représente Fiducial Informatique. Nous recevons souvent des dossiers de la part d'entreprises désireuses de s'adosser à notre groupe. Si ces opérations représentent un intérêt pour nous et que nous avons l'aval de nos banques, nous les concrétisons ». Fiducial semble donc prête à faire de nouvelle acquisitions si le besoin s'en fait sentir.

Le groupe devrait d'ailleurs se tourner vers des fournisseurs de solutions SaaS ou des sociétés lui permettant de développer de telles solutions, à l'image de Nexto. Si Bernard Fleur reconnaît qu'aujourd'hui, les logiciels sous forme de service ne représentent qu'une part marginale de son chiffre d'affaires, les clients de Fiducial vont avoir de plus en plus besoin de solutions dématérialisées.

Ajouter un commentaire
1
Commentaires

Ferdant Va pour la croissance externe, mais pourrait-on simplement imaginer que Fiducial prenne enfin vraiment soin de ses clients et de leurs attentes ? Soyons fous et prions pour que les solutions métier qui ont été récupérées par Fiducial ne soient pas négligées au grand dam d'une clientèle souvent captive...

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité