Europe : IDC anticipe +11% de dépenses en cybersécurité en 2022

Les trois secteurs dont les dépenses en cybersécurité vont progresser le plus en Europe en 2022. Source : IDC

Les trois secteurs dont les dépenses en cybersécurité vont progresser le plus en Europe en 2022. Source : IDC

Le marché européen de la cybersécurité devrait peser 47 Md$ cette année et poursuivre sa croissance à un rythme moyen de plus de 9% par an jusqu'en 2026. La plus forte hausse des dépenses proviendra des gouvernements.

Ni les évolutions géopolitiques qui ont cours, ni la pression inflationniste qui en découle ne devraient avoir raison de la hausse des dépenses en cybersécurité en Europe. IDC estime qu'elles atteindront 47 Md$ en 2022 sur le vieux continent, soit 10,8% de progression d'une année sur l'autre. Une prévision supérieure à celle que le cabinet d'études avait faite il y a 12 mois concernant 2021. Il se montre également optimiste à plus long terme, anticipant une croissance moyenne du marché de 9,4% par an jusqu'en 2026. A cette date, les dépenses devraient se chiffrer à plus de 66 Md$.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets

Depuis quelques temps maintenant, c'est toujours la même conjonction de facteurs qui explique ce dynamisme : « L'augmentation du paysage des menaces, le passage à des environnements de travail hybrides et une plus grande dépendance aux services cloud ont élargi la surface d'attaque des organisations [...] », déclare Stefano Perini, analyste chez IDC. « Cela a poussé les organisations européennes à mettre à niveau leur infrastructure de sécurité, en particulier dans le cloud, le réseau et la sécurité des données », ajoute-t-il.

Comme en 2021, la plus grosse part des budgets consacrés à la protection des SI sera allouée cette année aux services. C'est aussi cette part qui va enregistrer la plus forte croissance (+9,6% par an jusqu'en 2026), devant les investissements consacrés aux logiciels et aux matériels.

6 Md$ d'investissement pour le secteur bancaire

La majeure partie des revenus que vont engranger les ESN, éditeurs et fabricants spécialisés dans la cybersécurité en 2022 proviendra du secteur bancaire. Ce dernier va leur régler plus de 6 Md$, avec un focus très orienté sur la cyberésilience. De leur côté, l'industrie manufacturière et les acteurs des services professionnel devraient investir respectivement 5 Md$ et 4 Md$. Les gouvernements européens n'iront pas aussi loin mais vont néanmoins décrocher la palme de la croissance avec des dépenses attendues en hausse de 11%. Leurs trois priorités, indique IDC, sont la protection des charges de travail dans le cloud, des plateformes collaboratives et des données.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité