Europe : les ventes de systèmes d'impression entament 2022 en forte baisse

Les volumes de vente de systèmes d'impression ont reculé plus rapidement que le chiffre d’affaires du marché au premier trimestre 2022, du fait d'évolution du mix produit. Illustration : D.R.

Les volumes de vente de systèmes d'impression ont reculé plus rapidement que le chiffre d’affaires du marché au premier trimestre 2022, du fait d'évolution du mix produit. Illustration : D.R.

Les grossistes européens ont enregistré des reculs à deux chiffres de leur activité autour des copieurs et des imprimantes au premier trimestre 2022. Le segment grand public a notablement souffert avec des livraisons en baisse de 36%.

Les ventes de copieurs et d'imprimantes traversent une passe difficile en Europe, selon Context. Au premier trimestre 2022, les livraisons de ces produits par les grossistes du continent et les revenus qu'elles ont générés ont respectivement chuté de 29% et de 10% d'une année sur l'autre. « Cette décroissance tient en partie à une demande en baisse, particulièrement sur le segment grand public qui atteint la saturation, notamment sur les imprimantes d'entrée de gamme. Les pénuries de composants et de matières premières ont aussi contribué à la contraction du marché en retardant les expéditions », explique Antonio Talia, analyste chez Context.

Une baisse en valeur limitée à 2% sur le segment pro

Les ventes de produits destinés aux particuliers ont effet plongé de 36% en volume et de 22% en valeur entre janvier et mars derniers. Le segment professionnel s'en est beaucoup mieux sorti avec une baisse de facturations limitée à 2% et 13% d'unités commercialisées en moins. Le niveau de revenus atteint par les ventes de systèmes d'impression pour entreprise en première partie d'année est ainsi resté largement supérieur à sa moyenne trimestrielle de 2021. Tel n'est pas le cas pour le marché grand public.

Quel que soit le segment concerné, on note que les volumes de vente ont reculé plus rapidement que le chiffre d'affaires réalisé. Cette différence de tempo s'explique par une évolution du mix produit par rapport à la même période de l'année passée. Elle repose aussi sur une augmentation des achats de matériels d'impression de milieu et de haut de gamme, essentiellement des équipements professionnels. « Les pénuries persistantes de produits sur le marché grand public ont également fait grimper le prix de vente moyen. Sa hausse s'est avérée particulièrement visible pour les matériels laser, en particulier pour les formats A3 monofonction », indique Antonio Talia.

Le marché français ne fait pas exception

L'écrasante majorité des marchés européens de l'impression a eu à déplorer de fortes baisses de ventes au premier trimestre 2022. A l'Ouest du vieux continent, les trois pays les plus touchés ont été le Royaume-Uni (-43%), la Norvège (-43%) et la Belgique (-43,1%). En valeur, ce sont la Norvège (-22,8%), le Portugal (-22,4%) et la Belgique (-21,4%). Le marché français ne fait pas partie des plus touchés mais il a tout de même subi des baisses de vente et de livraisons qui ont respectivement atteint 15,2% et 19,8%.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité