Faible baisse des revenus annuels des grossistes IT malgré la crise du Covid-19

Les ventes de postes clients et de produits associés ont représenté plus de la moitié du chiffre d'affaires cumulé des distributeurs IT en France en 2020. Illustration : Context/SGI

Les ventes de postes clients et de produits associés ont représenté plus de la moitié du chiffre d'affaires cumulé des distributeurs IT en France en 2020. Illustration : Context/SGI

La décroissance du chiffre d'affaires des distributeurs IT français n'a été que de 2% en 2020. Ils ont bénéficié de ventes de produits « volume » stables qui ont limité l'impact de la baisse de 5% des facturations de produits « valeur ».

L'année passée n'aura pas été celle du marasme pour les distributeurs IT français. Contrairement à de nombreux autres acteurs, ces derniers sont parvenus à considérablement amortir l'impact de la crise du Covid-19 sur leur activité. Selon les chiffres compilés par Context pour le compte du Syndicat des Grossistes Informatiques (SGI), les revenus de la profession se sont en effet établis à 7,33 Md€ en 2020. Le recul n'est ainsi que 2% par rapport aux 12 mois précédents, au cours desquels la croissance avait atteint +3%.

Leur résistance, les distributeurs la doivent aux ventes d'équipements de divertissements, aux solutions clients (dont les notebooks) et de sécurité qui ont enregistré des croissances annuelles respectives de +16%, +5% et +7%. Le recours massif au télétravail, à l'enseignement à domicile et le besoin des consommateurs de trouver des loisirs dans le contexte du confinement que nous avons connu explique le succès rencontré par ces offres.

A l'inverse, les segments des télécoms (29%), des infrastructures IT (-7%) et des produits d'électronique grand public (-6%) ont été pénalisés par l'évolution des besoins.

Les ventes de notebooks en hausse de 33%

Globalement, le chiffre d'affaires provenant des livraisons de produits dits « volume » est resté stable l'an dernier. Ce segment a été largement soutenu par la progression des facturations de notebooks (+33%). Les PC portables sont ainsi devenus les contributeurs numéro un aux ventes de « commodités » des grossistes, prenant ainsi la place des smartphones dont la valeur des livraisons a sensiblement reculé. Les bonnes performances des stations d'accueil (+37%), des écouteurs, casques et micros (+37%) et des toners et cartouches d'encre ont également contribué à la stabilité des revenus « volume ».

La baisse des revenus globaux des distributeurs IT l'an dernier est donc à aller chercher du côté des revenus provenant des produits « valeur ». Ces derniers ont reculé de 5%, notamment sous l'effet de la décroissance des ventes de produits d'infrastructure (-7%). Celle-ci s'est avérée trop forte pour pouvoir être compensée par les bons résultats des solutions de protection des terminaux (+28%) et du cloud computing (+27%).

6% de croissance attendus au premier semestre 2021

S'agissant de l'année 2021, les adhérents du SGI se montrent très optimistes. Ils anticipent en effet une progression de 6% de leurs facturations dans le courant du premier semestre de cette année.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité