Faute de croissance, les fournisseurs de services IT se tournent vers les fusions-acquisitions

GlobalData suggère aux fournisseurs de services de prendre trois types de mesures pour générer de la croissance : proposer de nouveaux produits et services, et étendre leur portée ; rechercher des partenariats complémentaires ; et procéder à des acquisitions. Illustration : D.R.

GlobalData suggère aux fournisseurs de services de prendre trois types de mesures pour générer de la croissance : proposer de nouveaux produits et services, et étendre leur portée ; rechercher des partenariats complémentaires ; et procéder à des acquisitions. Illustration : D.R.

Comme l'indique le cabinet d'études GlobalData, cette stagnation de la croissance est amplifiée par « l'environnement super concurrentiel » actuel.

Les fournisseurs de services IT aux entreprises ont du mal à se développer au-delà de leur base clients établie, ce qui les incite à procéder à des fusions/acquisitions (F&A). Selon le cabinet d'études GlobalData, cette difficulté, qualifiée de « chute de tension », a été amplifiée par « l'environnement super concurrentiel » actuel. D'après Robert Pritchard, analyste principal du cabinet, cette situation devrait se traduire par de nouvelles consolidations. « Le défi auquel sont confrontés les fournisseurs de services TIC aux entreprises est évident dans tous les segments technologiques : de nouveaux produits et services créent de la traction, mais le plus souvent, la taille de la base clients n'évolue pas au-delà d'un premier palier de croissance », a déclaré l'analyste. « La progression est plus incrémentale que radicale », a-t-il ajouté.

Afin d'éviter cette « chute de tension », GlobalData a suggéré aux fournisseurs de services de prendre trois types de mesures pour générer de la croissance : proposer de nouveaux produits et services, et étendre leur portée ; rechercher des partenariats complémentaires ; et procéder à des acquisitions. « Le problème des acquisitions, c'est qu'elles sont difficiles », a déclaré Robert Pritchard. « L'intégration de l'infrastructure, des systèmes, des processus, des entreprises, des cultures et de la gestion est un défi. Cependant, si elles sont bien exécutées, elles peuvent améliorer les revenus et les bénéfices. Compte tenu des acquisitions et combinaisons récentes, au sein d'un pays donné et au-delà des frontières, nous pensons que les fournisseurs de services cherchent à surmonter ce phénomène de chute de tension ».

Une croissance stimulée par des événements exogènes trop rares

Les fournisseurs de services peuvent également éviter cette chute de tension en remplaçant entièrement un type de système par un autre, une démarche qui ne remporte pas forcément l'adhésion de tous les clients. « Les fournisseurs de services déjà en place bénéficient d'un avantage significatif en servant des multinationales, des entreprises et des gouvernements très sophistiqués dont les technologies, les systèmes et les processus font déjà partie de leur ADN opérationnel », a encore déclaré M. Pritchard. Un remplacement intégral - dit « rip and replace » - représente un trop grand risque pour les opérations quotidiennes de ces clients plus complexes. Par conséquent, la croissance du chiffre d'affaires des fournisseurs de services est surtout progressive et stimulée par des événements exogènes comme les fusions/acquisitions, les changements de réglementation et l'évolution fondamentale de l'industrie/de la technologie. Mais ces événements sont relativement rares.

« Pour ce qui est des petites et moyennes entreprises (PME), la perte de clientèle a un impact beaucoup plus important sur le marché, mais la chute de tension pèse également sur la croissance. La base clients de nombreux fournisseurs de PME plafonne au bout d'un certain temps, les acteurs gagnant et perdant de l'activité au même rythme ». L'analyse de ce phénomène de chute de tension fait suite à la publication en janvier dernier par GlobalData d'une autre étude selon laquelle 38 000 opérations de fusions/acquisitions avaient été réalisées en 2021, pour une valeur totale de 3,8 milliards de dollars.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité