Février - Toshiba porté par le secteur public - Economie - Régulièrement classé dans le top 5 des marques de PC les..." />

Février - Toshiba porté par le secteur public

3ème constructeur d'ordinateurs portables sur le marché français derrière Acer et HP, Toshiba a maintenu sa part de marché en 2009 grâce à ses succès dans les marchés publics, notamment dans le cadre de l'Ecole Numérique Rurale (ENR).

Régulièrement classé dans le top 5 des marques de PC les plus vendues(*), Toshiba préfère logiquement mettre en avant sa position de 3ème constructeur d'ordinateurs portables, sachant qu'il n'est plus présent sur le marché des PC de bureau.
En 2009, il a ainsi réussi à maintenir sa part du marché des portables (environ 12%) malgré un manque d'agressivité assumé sur le marché grand public et dans la grande distribution.
« L'an dernier, les meilleures nouvelles sont venues de l'activité B to B, notamment grâce à la progression des commandes du secteur public, et plus particulièrement du fait de nos résultats dans le cadre de l'Ecole Numérique Rurale », indique Alain Kergoat, Directeur du Marketing Stratégique de Toshiba France.

Nommé à ce poste au printemps dernier, Alain Kergoat, qui gérait auparavant le marketing de la Division Systèmes informatiques du constructeur, a vu sa fonction étendue à l'ensemble de l'offre d'électronique grand public de Toshiba (ce qui comprend notamment les téléviseurs et les smartphones), avec pour mission de développer les synergies entre ces divisions historiquement cloisonnées. « Nos résultats dans le secteur de l'éducation ont été supérieurs à nos espérances, avec une part de marché qui a oscillé entre 25 et 30% selon les trimestres, affirme Alain Kergoat. Développer un marketing commun à l'informatique et à l'électronique grand public a réellement un sens, mais cela prend du temps et nous avons lancé la première campagne commune fin 2009.»

Cette stratégie confirme le peu d'enthousiasme de Toshiba sur le segment des netbooks. Non seulement il a été l'un des derniers à constituer une offre, mais il reste volontairement plus cher (d'au moins 30 euros) que ses concurrents. Autant dire que ses médiocres résultats sur ce segment hyperconcurrentiel ne l'attristent pas outre mesure.
« Nous préférons nous focaliser sur la convergence entre les différents terminaux dotés d'un écran, depuis les téléviseurs jusqu'aux ordinateurs, en passant par les smartphones. Le rapprochement de ces technologies fait naître de nouvelles opportunités pour les revendeurs IT, dans des domaines tels que les hôtels, les collectivités, les cliniques, ou encore avec la montée en puissance de l'hospitalisation à domicile », conclut Alain Kergoat.


(*) Selon le cabinet Gartner, Toshiba a été la 5ème marque de PC la plus vendue en Europe de l'ouest au 4ème trimestre 2009, avec 1 259 000 unités et une part de marché de 6,2%.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité