France Télécom envisage de baisser de 30% la rémunération de ses hauts dirigeants

Le P-dg de France Télécom, Stéphane Richard confirme ce matin étudier la possibilité de baisser de 30% la rémunération des hauts dirigeants du groupe (une information de La Lettre de l'Expansion). Sans donner pour autant plus de précision. La mesure correspond aux souhaits du gouvernement de limiter les rémunérations des dirigeants des entreprises où l'Etat détient une participation. Stéphane Richard juge toutefois plus adapté de traiter le sujet au cas par cas, suivant la situation de chaque entreprise, et non pas de manière unilatérale.

Pas de plan social

Par ailleurs, il a affirmé ne pas envisager de plan social chez France Télécom. Son approche de l'emploi est pluri annuelle et tient compte de la démographie de l'entreprise. En clair, avec une moyenne d'âge de 48 ans, les effectifs vont naturellement se réduire dans les années à venir avec les départs en retraite. Le mot de « sureffectif » est donc banni pour l'opérateur. « Ma ligne de conduite, c'est s'adapter sans brutalité » souligne  Stéphane Richard.

Concernant l'arrivée de Free Mobile et ses conséquences sur l'emploi, le P-dg de France Télécom a estimé qu'on ne pouvait raisonner uniquement sur le consommateur, il faut aussi prendre en compte le salarié, ce qui selon lui n'a pas été fait. L'impact sur l'emploi aujourd'hui très commenté aurait pu être envisagé avant l'arrivée du 4ème opérateur. « On ne peut pas déplacer plusieurs milliards d'euros de valeur dans un secteur d'activité comme le nôtre sans qu'il y ait de impacts assez lourds sur les entreprises ».

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité