Hausse des dépenses IT en 2021 selon le Gartner

Selon Gartner, les dépenses IT liées au télétravail, comme celles des solutions de visioconférence, vont augmenter de près de 5% en 2021. (Crédit Photo: D.R.)

Selon Gartner, les dépenses IT liées au télétravail, comme celles des solutions de visioconférence, vont augmenter de près de 5% en 2021. (Crédit Photo: D.R.)

Si l'année 2020 a été marquée par la pandémie, Gartner prévoit un retour à la croissance pour les dépenses IT dans le monde. Les entreprises vont réorienter leurs priorités avec un accent mis sur le travail à distance.

Et si 2021 était l'année du regain ou tout du moins de la relance dans les dépenses IT. Même si la pandémie de coronavirus est loin d'être terminée, le cabinet d'études Gartner prévoit pour cette année un retour à la croissance des investissements informatiques. Ceux-ci devraient progresser de 6,2% par rapport à l'année précédente pour atteindre 3 900 milliards de dollars. Une hausse à comparer aux résultats de 2020 (vs 2019) en chute de 3,2%.

Après le tour de vis sur les dépenses essentielles, les entreprises et les DSI vont concentrer leurs efforts sur le travail à distance. Véritable révélation forcée par la crise sanitaire, le télétravail a vocation à perdurer au-delà. Les responsables réfléchissent donc à des investissements dans ce domaine pour améliorer l'efficacité et retenir les talents. Si beaucoup d'entreprises auront du mal à atteindre leurs objectifs financiers, John-David Lovelock, vice-président de la recherche au Gartner, considère qu'elles « sur-performent dans le domaine informatique ». Il ajoute qu'elles « doivent industrialiser et développer le travail à distance ».

332,9 Md$ d'investissements pour s'adapter au télétravail Et cela se traduit dans les chiffres. Les dépenses liées au télétravail atteindront 332,9 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 4,9% par rapport à 2020. Gartner inclut dans ces investissements les services de communication, les terminaux, les logiciels d'infrastructure et de sécurité. Par exemple, John-David Lovelock pense que les entreprises vont au cours de cette année se concentrer sur les systèmes qui leur ont permis de poursuivre leurs activités comme la vidéoconférence.

Reste maintenant à adapter d'autres systèmes au travail à distance comme les ERP, la supply chain et la relation client. « Ils ont bien fonctionné en interne », souligne John-David Lovelock mais « ils ne marchent pas aussi bien dans le cadre du télétravail ». Cette bascule due à la crise a provoqué une forte demande de digitalisation des environnements de travail avec une expérience collaborateur qui a les mêmes exigences que celle des clients.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité