IBM s'attend à dépasser les prévisions des analystes en 2024

Arvind Krishna, CEO d'IBM a surpris agréablement le marché avec les dernières prévisions financières du groupe. (crédit : IBM)

Arvind Krishna, CEO d'IBM a surpris agréablement le marché avec les dernières prévisions financières du groupe. (crédit : IBM)

Pour 2024, IBM s'attend à une progression comprise entre 4 à 6 % de ses revenus alors que le marché misait sur une hausse de 3 %. Big blue finit par ailleurs bien l'année avec un chiffre d'affaires trimestriel de 17,38 Md$ légèrement supérieur aux attentes.

Les annonces de prévisions et de résultats financiers peuvent parfois donner des sueurs froides au marché. Ce n'est pas le cas cette fois pour IBM qui a surpris - dans le bon sens - les investisseurs et analystes en tablant pour 2024 sur un chiffre d'affaires en hausse entre 4 et 6 % alors que ces derniers misaient plutôt sur une progression de 3 %. Suite à cette annonce, le cours de l'action de la firme d'Armonk a progressé d'environ 5 % à la bourse de New York. Tout n'est pas gagné pour autant : interrogé par Reuters, le directeur financier du groupe James Kavanaugh a indiqué qu'IBM continuait d'opérer dans un environnement économique très volatil et incertain alors que la progression des charges poussent de nombreux grands groups de conseil internationaux (Accenture, TCS...) à se montrer prudents sur leurs résultats.

IBM préfère sans doute voir le verre à moitié plein pour les mois à venir et mise sur une demande stable pour ses logiciels informatiques (dynamisés par l'activité Red Hat) et ses services de conseil de la part des entreprises cherchant à adopter l'intelligence artificielle selon l'agence de presse. A noter que près du tiers du chiffre d'affaires du groupe en IA provient des logiciels, le solde des ses activités de conseil et que son business en IA générative a été multiplié par deux au 4e trimestre par rapport au précédent. Sur les trois derniers mois de 2023, la société a réalisé un chiffre d'affaires de 17,38 Md$, là encore légèrement supérieur aux attentes (17,3 Md$). L'activité logicielle a dégagé 7,51 Md$ (+3 % sur un an) tandis que celle des infrastructures a atteint 4,6 Md$ contre 4,29 Md$ escompté par le cabinet d'analyse Visible Alpha.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité