Interxion ouvre son 7ème datacenter et se renforce auprès des intégrateurs

Interxion 7, le nouveau datacenter de la Courneuve (photo LMI)

Interxion 7, le nouveau datacenter de la Courneuve (photo LMI)

Il n'a pas que l'hébergement dans la vie. Le monde des datacenters est d'abord animé par des acteurs physiques, spécialistes des bâtiments et salles informatiques. Présent depuis quinze ans, sur ce marché, Interxion se développe encore et doit faire face aux mutations de ses partenaires.

 

Interxion est un pure player du datacenter, il exerce le métier de la co-location, différent donc de celui d'hébergeur. La société estime détenir 27% de parts de marché en France où elle serait n°1 sur ce segment, un chiffre obtenu en compilant les chiffres d'affaires des différents acteurs.  Société européenne, elle compte 31 datacenters dans 18 pays. Interxion a ouvert hier son 7èmedatacenter en France, près de Paris, à la Courneuve, il représente 132 ME d'investissement et 9 600 mètres carrés, avec des salles informatiques en haute densité électrique.

La société couvre quatre segments de marché : les opérateurs télécoms d'infrastructure, les ISP (ISP, FAI, hosting, miroring, streaming), les infogéreurs et intégrateurs, enfin les grands comptes. Les quatre ont longtemps représenté chacun un quart de l'activité d'Interxion. Mais depuis deux ans, les choses évoluent, les grands comptes ont tenté de reprendre à leur propre compte des prestations jusqu'alors confiées aux grandes SSII.

Les grands comptes passent en direct

Ces grands comptes ne veulent plus être prisonniers. Ils prennent donc plus d'importance en travaillant en direct, sans l'intermédiaire d'une grande SSII. Leur part est passée à 30% dans l'activité d'Interxion France, elle sera à 45% fin 2014. Les infogéreurs (grandes SSII) passant de 28% il y a quatre ans à 16% aujourd'hui. Une mutation importante.

L'autre grande évolution concerne les intégrateurs. Depuis 2010, les intégrateusr régionaux ont pris de l'importance : SQLI, Quadria, SCC, Intrinsec, Neurones etc.... Ce changement, des grandes SSII aux intégrateurs change la donne pour Interxion. Au lieu de grandes salles (2 500 mètres carrés pour Cap, 5 000 pour HP, 6 pour IBM, etc...), il s'agit avec les intégrateurs d'unités de 40 à 50 mètres carrés.

Ces intégrateurs veulent également plus de souplesse. Quadria en est l'exemple avec sa 4èmeextension physique, de même que SCC. Les intégrateurs ont également tendance à monter leur infrastructure en propre, avant même d'avoir des clients. Ils bénéficient aussi du dynamisme de leurs propres clients : éditeurs ou start up du cloud par exemple.

 

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité