L'impact du Brexit sur l'industrie IT inquiète les talents

Le Brexit a été repoussé à octobre, mais il inquiète déjà les travailleurs européens de l'IT. (Crédit : Tumisu, Pixabay)

Le Brexit a été repoussé à octobre, mais il inquiète déjà les travailleurs européens de l'IT. (Crédit : Tumisu, Pixabay)

Selon une étude menée par Hired, 70 % des talents européens estiment que le Brexit aura un impact négatif sur l'industrie britannique IT.

Déjà maintes fois repoussé, le Brexit n'aura finalement pas lieu avant le mois d'octobre prochain. C'est en tout cas le délai qu'a accordé l'Union européenne au gouvernement de Theresa May début avril. En attendant la suite des événements dans cette affaire qui n'en finit plus de ne pas finir, le cabinet de recrutement américaine Hired a mené une étude sur l'opinion des talents de l'IT vis-à-vis de cet événement historique pour le Grande-Bretagne. En ressort beaucoup d'inquiétude quant aux carrières des sondés, mais aussi la peur d'un impact très négatif sur l'industrie numérique britannique dans son ensemble.

Brexit
L'industrie IT en Grande-Bretagne pourrait souffrir du Brexit selon les talents IT du continent. (Crédit : Hired)

1 010 personnes travaillant dans le secteur ont ainsi été interrogés par Hired, au Royaume-Uni (85,05 % des sondés) et dans le reste de l'Europe (14,95 %). Un premier chiffre marque d'emblée : plus de 70 % de l'échantillon considèrent que le Brexit coûtera quoi qu'il arrive beaucoup aux entreprises IT britanniques. Un résultat qui frôle les 80 % si l'on ne prend en compte que les réponses en dehors du Royaume-Uni. Plus de 50 % des talents IT estiment par ailleurs que le Brexit aura un impact sur leur carrière à titre personnelle. Et parmi eux, la moitié s'attend à des effets plutôt négatifs, tandis que 41 % ne parviennent pas à se prononcer.

La Grande-Bretagne reléguée « en seconde division » ?


Une chose est sûre, le Brexit passionne autant qu'il inquiète. Plus de 60 % des sondés ont ainsi déclaré se sentir concernés par les conséquences de l'événement sur leur carrière, la compétitivité des salaires ou la santé du secteur outre-Manche. Hired met en avant le témoignage de l'un des répondants, redoutant que les entreprises britanniques descendent « en seconde division ». « L'industrie technologique anglaise, notamment à Londres, ressemble au championnat de football local, la Premier League. Elle attire les meilleurs talents du monde entier, en particulier de l'UE. Pour moi, cela signifie que le Royaume-Uni est un marché concurrentiel dans lequel il est idéal de trouver un travail. Ainsi, si à court terme, le Brexit signifie plus d'emplois et peut-être de meilleurs taux, cela se fait au détriment de la compétitivité à long terme du secteur, puis de moi-même », explique-t-il.

Brexit
Les travailleurs de l'IT s'intéressent de très près à l'issue du Brexit. (Crédit : Hired)

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité