La Home Sweet Company devient expert en open source avec le rachat de StartX

De gauche à droite : Christophe LARUE (Startx), Laurent BESSON (La HSC), Christophe BONNET (La HSC), Maxime GAILLARD (Starx). Crédit photo : La HSC

De gauche à droite : Christophe LARUE (Startx), Laurent BESSON (La HSC), Christophe BONNET (La HSC), Maxime GAILLARD (Starx). Crédit photo : La HSC

Partenaire de premier plan de Red Hat en France, Startx rejoint le groupe La Home Sweet Company. Très orienté vers les infrastructures, il complète l'offre que son acquéreur proposait déjà en matière de production IT.

Fin 2020, La Home Sweet Company (HSC) s'est doté d'une cinquième filiale dans le but de « consolider sa position d'hyper spécialiste ». Cet élargissement de périmètre a été réalisé via une opération de croissance externe qui a vu le groupe de services IT faire entrer son homologue StartX dans son giron. « L'intérêt de cette acquisition porte avant tout sur les compétences. Les synergies commerciales entrent aussi en ligne de compte, mais sur un second plan », souligne Laurent Besson, associé fondateur de la HSC.

Une double certification chez Red Hat « unique en France »

Créé il y a 17 ans, Startx jouit d'une solide réputation autour des technologies libres d'infrastructure de cloud hybride, d'automatisation et de containerisation. Le prestataire de services IT est partenaire d'HashiCorp, d'IBM et de Couchbase. En outre, il est très lié à Red Hat dont ses créateurs, Maxime Gaillard et Christophe Larue, sont issus. Ces derniers continueront d'ailleurs d'assurer la direction opérationnelle de Startx. Selon ses dires, la société est la seule en France à bénéficier à la fois des certifications Red Hat Premier Business Partner (distribution et intégration) et Red Hat Advanced Training Partner (formation).

En 2020, Startx a réalisé 7 M€ de chiffre d'affaires avec un effectif de 15 collaborateurs. Il devrait dégager 9 M€ de revenus cette année. Sa clientèle, la société de services la trouve principalement dans les rangs des entreprises de taille intermédiaire. Son entrée dans le groupe La HSC va lui permettre de travailler aussi avec les grands et très grands comptes, chez qui son nouveau propriétaire est bien référencé. « Au cours des 10 années à venir, il va y avoir beaucoup de travail à faire chez les clients en matière de conteneurisation, d'automatisation et d'orchestration. Aujourd'hui, nous ne sommes qu'au début de ce phénomène qui concerne toutes les entreprises », indique Laurent Besson.

Porter l'effectif du groupe à 500 collaborateurs dans deux ans

Pour répondre à ces besoins en constante augmentation, La HSC pouvait déjà compter sur le savoir-faire de sa filiale Adelius en matière de production IT. Des compétences très complémentaires à celles que propose Startx dans le domaine des infrastructures. A travers ses autres filiales, le groupe offre aussi des prestations en Cybersécurité (Wancore), big data (Peritis), formation (My Campus) et gestion de projet (Wharton). Ajouté à celui de Startx (sur 4 mois), le chiffre d'affaires cumulé de ces sociétés représentait 43 M€ au titre de l'année 2020. Pour 2021, le groupe affiche un taux d'exécution de 50 M€. « Depuis 2012, nous dégageons chaque année sans exception un croissance de chiffre d'affaires comprise entre 40 et 45% », affirme Laurent Besson. En maintenant ce rythme, La HSC compte réunir un effectif de 500 collaborateurs d'ici deux ans contre 335 aujourd'hui.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité