Le carnet de commande de Cisco explose sous l'effet de la pénurie de composants

Cisco affiche un arriéré de commande de 14 Md$ en raison de la pénurie de composants

Cisco affiche un arriéré de commande de 14 Md$ en raison de la pénurie de composants

Cisco et ses concurrents Juniper et Arista déclarent avoir été durement touchés par la pénurie de puces et les problèmes de chaîne d'approvisionnement.


Comme c'est le cas de beaucoup de ses concurrents, les revenus de Cisco ont augmenté en réponse à une demande insatisfaite, mais la pénurie de puces et d'autres contraintes d'approvisionnement continuent de peser sur le secteur. « Nous sommes toujours l'un des plus grands fournisseurs de logiciels au monde », a déclaré Chuck Robbins, le CEO de Cisco, aux analystes financiers lors d'une conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre fiscal, bouclé en janvier. « Au second trimestre, notre chiffre d'affaires logiciel a augmenté de 6 % pour atteindre 3,8 milliards de dollars, et le chiffre d'affaires total des abonnements s'est accéléré pour atteindre 5,5 milliards de dollars, en hausse de 7 % sur un an », a-t-il ajouté.

Le CEO de Cisco a également insisté sur le fait « qu'en raison d'un retard dans les expéditions lié à la pénurie de composants, l'abonnement à des logiciels et à des services dépendant d'un équipement pesait toujours négativement sur ces deux résultats ». Au total, Cisco a déclaré que son chiffre d'affaires au 2T avait atteint 12,7 milliards de dollars, en hausse de 6% par rapport à l'année précédente. Parallèlement, la valeur du carnet de commandes actuel de Cisco s'élève à près de 14 milliards de dollars, soit une augmentation de plus de 150 % par rapport à l'année précédente. « Dans ce carnet de commandes, la part des logiciels a presque doublé pour atteindre plus de 2 milliards de dollars », a déclaré Scott Heron, le directeur financier de Cisco.

Des livraisons plus longues chez Juniper

À titre de comparaison, Juniper, concurrent direct de Cisco, a récemment déclaré que son carnet de commandes atteignait un « niveau record de plus de 1,8 milliard de dollars ». Lors de la récente conférence téléphonique sur les bénéfices, le président et CEO d'Arista, Jayshree Ullal, a déclaré qu'il fallait parfois 50 à 70 semaines à l'équipementier pour honorer ses ventes. « Difficile de s'en réjouir », a déclaré M. Ullal. « Les contraintes actuelles d'approvisionnement ont non seulement eu un impact sur notre capacité à expédier du matériel, mais aussi sur la livraison de logiciels, et notamment sur les abonnements que les clients demandent avec le matériel », a encore déclaré M. Heron. « Ces logiciels non livrés sont également inclus dans le carnet de commandes jusqu'à l'expédition des équipements, moment où nous commençons à comptabiliser les revenus », a ajouté le directeur financier de Cisco.

Quant à savoir si la pénurie de composants s'améliore ou s'aggrave, M. Robbins a tranché entre les deux. « Je dirais qu'au cours du trimestre, la chaîne d'approvisionnement n'a pas empiré de manière significative, mais qu'elle ne s'est pas vraiment arrangée », a déclaré le CEO. « Il est difficile de dire à quel moment cette situation s'améliorera. Tout ce que nous savons pour l'instant, c'est que la pénurie et ses conséquences vont perdurer pendant la seconde moitié de l'année ». Selon les experts, la pénurie a obligé Cisco et ses pairs à augmenter leurs tarifs de 10% en moyenne. « Certains clients essaient clairement de passer commande avant les augmentations de prix, et si dans un premier temps, ils manifestaient une certaine compréhension, on constate plus de frustration aujourd'hui, essentiellement à cause des délais nécessaires avant d'obtenir le produit », a déclaré Chuck Robbins. « Ils sont à bout de patience, comme nous tous. Cependant, la compréhension reste de mise, parce que la plupart de nos clients doivent faire la même chose avec leurs clients et, de façon générale, avec n'importe quelle entreprise. La tension inflationniste est visible partout ».

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité