Le channel IT sort de la crise relativement épargné et confiant pour la suite

Évolution du chiffre d'affaires des revendeurs IT français au cours des 12 mois précédents la  période avril à juin 2021. Source : Context

Évolution du chiffre d'affaires des revendeurs IT français au cours des 12 mois précédents la période avril à juin 2021. Source : Context

Malgré le contexte économique difficile et les difficultés d'approvisionnement, près de 60% des revendeurs IT n'ont pas perdu de chiffre d'affaires au cours de la pandémie. Seuls 6% d'entre eux tablent sur un recul d'activité dans les mois à venir.

La pandémie Covid-19 n'a pas débouché sur une catastrophe pour les revendeurs informatiques français. C'est ce que montre l'édition 2021 de l'étude que Context mène tous les ans auprès du channel IT. Sur les 305 entreprises interrogées en ligne entre avril et juin derniers, 54% ont en effet déclaré que leurs performance au cours des 12 derniers mois ont été bonnes, contre 38% les estimant moyennes et 8% mauvaises. Au sein du même panel et sur la même période, 39% des sondés ont vu leur chiffre d'affaires baisser, pendant que 33% enregistraient une progression de revenus et 25% une stagnation.

Un impact généralisé des ruptures de stocks

Les ruptures de stocks, dues à une conjonction de forte demande et de pénurie de composants, ont constitué l'une des grandes difficultés qu'ont eu (et ont encore) à affronter les partenaires des fournisseurs et des grossistes. Pas moins de 94% des répondants en ont subi l'impact, dont 55% de façon très prononcée. Pour continuer de fournir leurs clients, 67% des revendeurs IT ont dû faire des adaptations dans leur chaîne d'approvisionnement, ces dernières ayant pris différentes formes.

Nombre des participants à l'étude de Context ont ainsi dû mettre en place de nouveaux partenariats de distribution avec des grossistes et des fournisseurs. En pratique, plus d'un revendeur sur deux (52%) a ouvert un compte chez un nouveau grossiste. 24% des sondés ont également apporté des changements à leur catalogue produits ou commencé à travailler avec de nouveaux fabricants. Résultat, 46% des revendeurs IT ont enregistré une baisse d'activité avec leur grossiste principal à cause de la crise sanitaire. Toutefois, ils sont aussi 23% à avoir vu cette collaboration s'amplifier et 31% à n'avoir pas connu de changement.

Les problèmes de financement ont progressé

Le financement a constitué l'autre difficulté ayant touché, en partie seulement, les revendeurs informatiques au cours des 12 derniers mois. Dans ce domaine les expérience sont très partagées, puisque 49% des personnes interrogées ont déclaré avoir rencontré cette problématique, tandis que 51% disent ne pas en avoir souffert. Il y a deux ans, la première catégorie ne regroupait que 45% des réponses. Environ 29% des revendeurs ayant participé à l'étude ont eu pour principale préoccupation l'allongement des délais de paiement. 14% d'entre eux ont également eu du mal à obtenir des financements de la part des fabricants et des grossistes. Enfin, 13% ont dû faire face à des défauts de paiement.

Malgré les défis qu'elle a demandé de relever, la crise du Covid-19 n'a pas eu que des effets négatifs. Comme chacun sait, elle a, en effet, accéléré la transformation digitale des entreprises. Ce que confirme les revendeurs interrogés par Context, qui sont 62% à déclarer que leurs clients sont effectivement passés à la vitesse supérieure dans leur transition numérique. En revanche, seuls 29% des professionnels de l'IT ont fait de même pour leur propre activité. Chez les clients, le renforcement des outils numériques s'est opéré principalement au profit de la cybersécurité (43% des répondants), de l'expérience des salariés (42%), de l'expérience client (38%) et du passage au cloud et au as-a-service (33%).

Cloud, réseau, sécurité et PC resteront les moteurs du marché

Dans le domaine des produits dits « volumes », 64% des revendeurs estimaient, au moment de la réalisation de l'étude de Context, que la demande en PC portables et tablettes allait rester forte au-delà du premier trimestre 2021. Ils ont été 57% à faire la même prévision au sujet de l'équipement pour le télétravail, les imprimantes, moniteurs, casques, webcams et la sécurité. S'agissant des activités à plus forte valeur ajouté, les revendeurs estiment que les quatre domaines qui ont porté leur activité au cours de l'année écoulée resteront les mêmes pour les 12 mois à venir : produits et services cloud (53% des réponses), produits réseaux (40%), cybersécurité (38%) et optimisation du poste de travail (34%). Par ailleurs, on notera que l'attrait pour les solutions pour data centers va grandissant, 12% des revendeurs en faisant désormais un domaine d'investissement important pour eux.

Finalement, non contents d'avoir traversé le plus dur de la crise du Covid-19 avec un impact limité sur leur activité globale, les revendeurs IT ont, en outre, confiance en l'avenir. 51% d'entre eux (contre 36% il y a deux ans) s'attendent à une amélioration de leur activité dans les 12 mois qui viennent. 43% tablent sur des résultats identiques, et seulement 6% sur un recul. Un an plus tôt, ils étaient 26% à anticiper sur une baisse de leurs performances.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité