Le marché des PC et des tablettes tend à se stabiliser, selon Canalys

La demande du grand public en PC devrait rester globalement faible, à cause de la tension sur les approvisionnements en DRAM qui entraîne une hausse des prix des équipements. Crédit photo : D.R.

La demande du grand public en PC devrait rester globalement faible, à cause de la tension sur les approvisionnements en DRAM qui entraîne une hausse des prix des équipements. Crédit photo : D.R.

Grâce aux entreprises, les ventes de terminaux devraient connaître cette année leur plus légère baisse de ces quatre dernières années.

Les ventes mondiales de tablettes et de PC devraient atteindre 398 millions d'unités en 2018 et baisser ainsi de 2,1% sur un an. Si l'on en croit ces chiffres publiés par Canalys, cela constituerait la plus faible décroissance enregistrée par ce marché au cours des quatre dernières années. En outre, cela signerait le début de son entrée dans une ère de stabilité à plus long terme.

« Les entreprises vont être un moteur essentiel des ventes de PC cette année », indique Ishan Dutt, analyste au sein du cabinet d'études. Car, comme l'explique ce dernier, les cycles de remplacement qu'a connu le marché des ordinateurs grand public ont fini par se stabiliser. De fait, les principaux fabricants de PC se focalisent désormais sur la vente aux particuliers de produits dont les livraisons sont encore en forte hausse, comme les PC de jeu, les Chromebooks et les convertibles.

La migration vers Windows 10 stimule toujours les achats des entreprises

Sur le marché professionnel, en revanche, la migration vers Windows 10 reste une incitation importante au renouvellement des équipements, les entreprises étant « forcées » de délaisser les PC équipés des architectures Skylake d'Intel pour des technologies plus récentes.

« Les fournisseurs ont désormais plusieurs options stratégiques à leur disposition pour faire croitre leurs ventes, constate Ishan Dutt. Premièrement, certains d'entre eux suivent désormais ceux de leurs clients qui utilisent toujours Windows 7 et les font spécifiquement cibler par leurs forces de vente. Deuxièmement, ils investissent davantage dans les offres de Device as a Service (DaaS) qui leur permettent de verrouiller les cycles de renouvellement des PC. »

Toutefois, opter pour un modèle d'acquisition des PC en mode DaaS représente un changement opérationnel important pour les clients et les partenaires des fournisseurs. Au point que cela devrait empêcher ce modèle de devenir à court terme une source de revenus majeure pour l'industrie.

« Nombre de fabricants vont également investir pour développer les ventes d'équipements exploitant Chrome OS hors des Etats-Unis, en faisant un focus spécifique sur le secteur de l'éducation. »




Après avoir connu un pic en 2014, le marché mondial des PC et des tablettes a connu depuis une décroissance qui tend désormais à se résorber avec la perspective de le voir se stabiliser.

Poussant l'analyse du marché plus loin, Ishan Dutt indique que la demande du grand public en PC devrait rester globalement faible, à cause de la tension sur les approvisionnements en DRAM qui entraîne une hausse des coûts de fabrication que l'industrie répercute sur les prix d'achat. Néanmoins, le marché grand public est le plus susceptible de voir de nouvelles marques concurrencer des acteurs bien établis comme HP, Lenovo et Dell. En dépit des faibles performances du secteur, les barrières à l'entrée sont devenues moins importantes d'un point de vue channel que sur le marché professionnel.



Dans les années à venir, le segment des tablettes traditionnelles devrait rester le plus touché par la baisse de la demande.

S'agissant du marché des tablettes, Canalys indique que malgré une récente hausse des ventes d'iPad, le marché reste en déclin du fait que les particuliers préfèrent à ces terminaux les smartphones comme premiers équipements de mobilité. Ils se tournent en outre vers les PC lorsqu'ils ont besoin de réaliser des opérations plus complexes.

De nombreux freins au déploiement des tablettes dans les entreprises

Jusqu'en 2022, les ventes mondiales de tablettes devraient enregistrer une baisse annuelle moyenne de 3%. Elles devraient alors être inférieures de 150 000 unités à celles réalisées en 2014, année où le marché a atteint son niveau le plus haut. « Alors qu'il s'agissait à l'origine de produits orientés vers le grand public, les tablettes pénètrent de plus en plus  le marché des entreprises », explique Ishan Dutt. Mais les utilisateurs professionnels ont besoin de plus, ce qui explique que les revendeurs BtoB promeuvent désormais les tablettes détachables  ans le cadre de projet de transformation des méthodes de travail des forces de vente. Pourtant, les tablettes représentent toujours une faible proportion du marché des PC professionnels. Leur prix, le nombre des ports qu'elles embarquent, leur compatibilité avec les périphériques ou encore la perspective de devoir gérer plusieurs types de systèmes d'exploitation restent un frein  à leur adoption par les directions des entreprises.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité