Les acheteurs publics incités à favoriser les PME

Jean-Lou Blachier, Médiateur des marchés publics (photo Bercy)

Jean-Lou Blachier, Médiateur des marchés publics (photo Bercy)

Des acteurs de la commande publique ont présenté hier les besoins des administrations à des PME innovantes qui les ont rencontré sur un mode « speed dating ». Par ailleurs, il y a quelques jours, le rapport Beylat-Tambourin sur l'innovation a été remis au Gouvernement.

Comment concrétiser les bonnes intentions affichées pour soutenir la croissance des PME innovantes, notamment par la mobilisation d'une partie de la commande publique en leur faveur. Il s'agit en effet de la mesure 32 du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi annoncé en novembre dernier par le Gouvernement français. Une première étape s'est formalisée, hier à Bercy, où le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, et sa ministre déléguée au PME, à l'innovation et à l'économie numérique, Fleur Pellerin, ont réuni des décideurs, prescripteurs et acheteurs des ministères et établissements publics.

Des rencontres rapides (de type « speed dating ») ont eu lieu entre plusieurs dizaines de PME innovantes et les acheteurs, en présence de Jean-Lou Blachier, Médiateur des marchés publics, a indiqué le ministère. Certaines entreprises ont présenté leurs solutions sur une thématique donnée, par exemple sur les outils collaboratifs et la relation avec les usagers. Ces rencontres doivent se renouveler pour que les administrations puissent expliquer leurs besoins aux PME.

Un projet de guide sur l'achat public innovant est par ailleurs soumis à la consultation publique (http://www.economie.gouv.fr/daj/marches-publics). Enfin, le communiqué du ministère indique que l'Etat s'engage, dans le cadre de sa politique d'Open Data, à publier l'ensemble des informations relatives aux attributaires des marchés publics. Selon les chiffres fournis, la commande publique pèse 40 milliards d'euros par an pour l'Etat et ses opérateurs et 20 MdE pour les collectivités locales(*).

Rapport Beylat-Tambourin remis le 5 avril

Ces rencontres interviennent tandis que, sur les stratégies susceptibles de stimuler l'innovation en France, Jean-Luc Beylat et Pierre Tambourin(**) ont remis le 5 avril dernier au Gouvernement le rapport qui leur avait été commandé par Fleur Pellerin, Arnaud Montebourg et Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Ce rapport, intitulé « Dynamiser la croissance des entreprises innovantes », peut être téléchargé sur le site de Systematic.

Il livre 15 recommandations, en commençant par la révision des méthodes pédagogiques pour développer la culture de l'innovation et de l'entrepreneuriat en France. Il suggère un programme de grande ampleur dans l'enseignement supérieur, de favoriser l'essaimage à partir des grands groupes et d'attirer les talents en France (« L'immigration des talents est une véritable arme économique dont la France se prive alors qu'elle est de plus en plus utilisée à l'étranger », note le rapport).

Les rapporteurs insistent beaucoup sur les échanges et partenariats entre recherche publique et secteur privé. Ils proposent aussi de combler le manque de financement en fonds propres des entreprises innovantes en améliorant les stratégies de sortie possibles pour les investisseurs. Le rapport revient enfin sur la protection de la propriété intellectuelle et sur le rôle actif que devraient jouer les grands groupes dans l'émergence des entreprises innovantes.

(*) Pour 2011, l'observatoire économique de l'achat public (OEAP) l'avait évaluée au total à 87,8 milliards d'euros. Il avait également considéré la place des PME dans les marchés publics en 2011 en la comparant avec 2010.
(**) Jean-Luc Beylat est président d'Alcatel-Lucent Bell Labs France et président du pôle de compétitivité Systematic-Paris Région. Pierre Tambourin est le directeur général de Genopole à Evry.


s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité