Les analystes prédisent peu ou pas d'avenir à la tablette Surface de Microsoft

La tablette Surface de Microsoft, fonctionnant sous Windows 8, devrait être un lointain troisième derrière les tablettes sous iOS et Android dans les quatre ans qui viennent. Elle pourrait même disparaître comme Zune ou le Kin, ce smartphone conçu par Microsoft et que tout le monde a oublié.

Au mieux, la tablette Surface de Microsoft prendra une lointaine troisième place derrière iOS et Android, selon des analystes et au pire, elle va devenir un objet de risée comme Zune, la solution de Microsoft qui devait concurrencer l'iPod et itunes.

La première évaluation brutale est venue de l'analyste Israel Hernandez, de MKM Partners. Il a réduit l'objectif de prix et les estimations de chiffre d'affaires de Microsoft, en citant comme raison les faibles ventes de Surface et de Windows 8. L'analyste a ramené ses estimations pour le 3ème trimestre de Surface à 600 000 ventes au lieu des 800 000 unités prévues. Pour 2013 et 2014, il table sur respectivement 2,3 millions d'unités et 4 millions. Auparavant, il tablait sur 2,9 millions de ventes et 6,6 millions.

Il a également comparé Surface à Zune et au Kin, qui était le smartphone de Microsoft qui connut une très brève heure de gloire. « Nous réduisons nos prédictions de ventes pour Surface, avec le fait que Surface RT est sur la voie pour rejoindre Zune et le Kin dans le grand bazar des produits bradés dans le ciel » dit-il.

Il ajoute : « Alors que les perspectives pour la tablette Surface Pro sont meilleures, les prix actuels de 999 $ pour la tablette hybride notebook ne sont pas concurrentiels pour une adoption massive et ils auront besoin de descendre, à notre avis, en sacrifiant les marges et en se préparant l'aliénation des canaux de revente, qui de notre point de vue sont actuellement en révolte ouverte. »

Le second coup est venu d'IDC


Le second coup est venu d'IDC. La firme d'analyse a publié des projections sur les quatre ans qui viennent pour les tablettes, et c'est un monde quasiment sous iOS et Android qui se dessine. IDC a augmenté ses projections pour 2013 de ventes de tablettes de 172,4 millions d'unités à 190,9 millions, et prévoit une croissance annuelle de 16% par an jusqu'en 2016, avec 2017 atteignant 350 millions de ventes.

La part des tablettes Android va se réduire légèrement sur les quatre ans, de 48,8% en 2013 à 46% en 2016. iOs va descendre de 46% à 43,5% en 2017. Les tablettes Windows Surface Pro et Windows RT compteront respectivement pour 7,4% et 2,7% en 2017. Ceci dit, Microsoft sait être tenace et patient, mais qui pourrait accepter 10% de parts de marché après 4 ans ?

On constate que c'est la tablette la plus coûteuse, la Surface Pro, utilisant un processeur x86, qui devrait décoller et non la tablette RT. « Les consommateurs n'achètent pas la proposition de valeur de Windows RT, et nous pensons que Microsoft et ses partenaires seront mieux servis s'ils focalisent leur attention sur l'amélioration de Windows 8. Cette focalisation devrait amener un meilleur développement des parts de marché sur les tablettes » propose Tom Mainelli, Research Director pour les tablettes chez IDC. Ce qui signifie qu'au final la question du développement des tablettes va dépendre des applications.

Ajouter un commentaire
2
Commentaires

geometry01 "Je n'ai jamais cru que MS pouvait réussir dans le matériel.!" Je pense aussi

JBR OK pour l'analyse sur Surface. Je n'ai jamais cru que MS pouvait réussir dans le matériel. Mais il ne faut pas mélanger Surface et Windows 8 et tablettes sous W8. Je pense qu'assez rapidement, la pdm des tablettes sous W8 se rapprochera des deux autres systèmes d'expoitation. Je ne pense pas que W8 pour tablette se cantonnera à 10 %. Il y a d'excellents matériels sous W8.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité