Les défaillances d'entreprises baissent enfin dans l'IT

Evolution des défaillances par catégories d'acteurs français de l'IT  entre les T1 2023 et 2024. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Evolution des défaillances par catégories d'acteurs français de l'IT entre les T1 2023 et 2024. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Alors que le nombre d'entreprises françaises touchées par une procédure collective a atteint son niveau le plus haut depuis 10 ans au premier trimestre 2024, il a reculé de 1,3 % pour les acteurs du secteur de l'informatique.

Les derniers chiffres publiés par Altares témoignent d'une accalmie sur le front des défaillances d'entreprises françaises du secteur IT. Au premier trimestre 2024, 391 d'entre elles ont fait l'objet d'une procédure de sauvegarde, d'un redressement ou d'une liquidation judiciaire. Cela constitue une baisse de 1,3 % par rapport à la même période en 2023 et un recul de 4,4 % d'un trimestre sur l'autre. Ce bon résultat met fin à une période de 8 trimestres consécutifs de progression des procédures collectives dans l'informatique.

L'amélioration de la situation vient du recul des défaillances enregistrées dans les rangs des catégories d'entreprise traditionnellement les plus touchées. Entre janvier et mars derniers, le nombre de dossiers concernant les spécialistes de la programmation informatique a en effet baissé 10,2 % à 123. Le recul a atteint 11 % pour 81 procédures chez les sociétés de conseil en systèmes et logiciels. Quant aux agences web, aux spécialistes de la réparation et aux éditeurs de logiciels systèmes et réseaux, ils ont été respectivement 12 %, 42,8 % et 60 % de moins à présenter une défaillance.

Hébergeurs, grossistes et gestionnaires de parcs souffrent encore

À l'inverse, la situation s'est détériorée chez les hébergeurs avec 23 dossiers, soit une progression de 64 %. Les spécialistes du commerce de gros d'ordinateurs et de périphériques affichent de leur côté 21 défaillance contre 13 au premier trimestre 2023. Peu nombreux au cours des trois premiers mois de cette année (8 cas), les procédures de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire touchant les gestionnaires d'installations informatiques ont quant à elles tout de même progressé de 166 %. Les services souffrent donc, comme en témoigne aussi la hausse de 60 % des procédures concernant les tiers mainteneurs de systèmes et d'applications informatiques.

L'un dans l'autre, le tableau général reste donc positif pour les acteurs de l'IT pris dans leur ensemble. D'autant plus que les défaillances d'entreprises immatriculées dans l'Hexagone, tous secteurs d'activités confondus, ont grimpé de 19,4 % à 17 088 dossiers au premier trimestre 2024. Le nombre de procédures n'a jamais été aussi haut depuis 10 ans, mais sa hausse est la plus faible de ces deux dernières années. « Au terme de ce premier trimestre, le nombre des défaillances d'entreprises augmente encore et la barre symbolique des 60 000 défauts sur 12 mois a été franchie en février pour la première fois depuis l'été 2016. Mais une lente amélioration se dessine. [...] Dans 1 département sur 5, on observe une stabilisation voire une diminution des ouvertures de procédures », indique Thierry Millon, le directeur des études chez Altares.

L'IT a connu deux années de fortes défaillances

Le secteur de l'IT n'a pas toujours fait mieux que l'ensemble des secteurs d'activités réunis. En 2023, il affichait des défaillances en croissance de 42,5 % d'une année sur l'autre, contre 36 % pour la population générale des entreprises françaises. La balance était inversée en 2022, mais le taux de défaillance des sociétés de l'informatique avait tout de même grimpé de 35 %.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité