Les défibrilateurs cardiaques de SafeTIC sont distribués par SFR, Philips, Artys

Techniquement, commercialement et pour son aspect « citoyen », l'initiative de la société SafeTIC se distingue. Elle devrait permettre de diminuer les risques cardiaques, en France comme en Europe.

Au départ, il y a un décret, celui du 4 mai 2007 (*). Il permet l'utilisation des défibrilateurs cardiaques par des non médecins, Mr ou Mme « tout le monde », que ce soit en entreprises ou dans des lieux publics. Sauf qu'il y a défibrilateur et défibrilateur. Le défibrilateur courant et celui qui est connecté. Plus qu'une nuance. Le défibrilateur connecté contient une carte SIM, il est relié par les réseaux GSM à une centrale de surveillance. Il peut donc être maintenu à distance et géolocalisé, il contient même une assistance vocale.

De tels défibrilateurs sont proposés par la société  SafeTIC. Elle utilise la solution DOC, pour Défibrilateur opérationnel connecté. Ce DOC contient une carte SIM MtoM (**) de SFR.  L'opérateur  assure également la partie connection avec ses réseaux de téléphonie. Et SFR Business Team, sa branche entreprise, est impliquée dans la distribution de DOC.

Ce dispositif ne peut être activé qu'à une condition, que SafeTIC a également levée. Celle de la responsabilité civile. En clair, la disponibilité et la qualité du matériel DOC est de la responsabilité de SafeTIC. Et non pas de l'élu local, si le défibrilateur est dans un lieu public, ou du chef d'entreprise si ce même défibrilateur se trouve sur le lieu de travail. Entre le décret de 2007 et aujourd'hui, il s'est donc produit deux évènements. D'abord, la mise au point du défibrilateur cardiaque connecté, ensuite, juridiquement, la prise en compte par SafeTIC dans ses contrats de la responsabilité civile. A partir de là, DOC peut être massivement diffusé.

Vérification à distance, deux fois par jour

Ajouter un commentaire
3
Commentaires

LORCAS PATRICK FORNAS continue ses magouilles, non seulement il a fait couler SAFETIC, et maintenant il s'attaque aux contrats via une société où il est actionnaire SAFE 26, de plus il est actionnaire avec le liquidateur de SAFETIC .... Comment dépouiller deux fois les leasers .... On marche sur la tête ! Que fais la justice ? J’ai tout perdu en tant qu'actionnaire et il se refait sur les banques, fournisseurs et leasers. Honteux ...

caviste Medvedev-Poutine = Fornas-Pen ! Après avoir oeuvré au sein de SAFETIC, Fornas en qualité de PDG et Pen en qualité de directeur général, le couple de la décénie revient en force. Pour le coup, c'est Pen qui est PDG et Fornas qui reste dans l'ombre ( avec juste une petite EURL pour accumuler des commissions dans 1 an). Après avoir proposé des contrats dont la véritable nature remplit les forus comme celui-ci. Après avoir mis plus de 1000 personnes au chômage. Après avoir ruiné des centaines de petits porteurs, Une nouvelle société est créé sur un modèle strictement identique pour vendre des défibrillateurs cardiaques comme c'était le cas pour le DOC (un des produits SAFETIC) Le plus inique de cette création est que les "anciens" du groupe qui avaient été ecartés en 2008 sous pretexte qu'ils étaient à l'origine d'une grande quantité de contrats "douteux" reprennent aussi du service par le biais de team commerciaux externalisés. Esperons que la Direction de la Brigade Financière et que l'AMF ne sache pas autoriser cette renaissance. Soyez donc très prudent à l'heure ou un vendeur viendra vous proposer quoi que ce soit de gratuit !

Memepasmort Mais qui est Safetic ? Bonne question ! Serait-ce cette société dont les démarcheurs... pardon... les directeurs "marketing" proposent aux PME des partenariats de sites pilotes pour des serrures biométriques ou des systèmes de télé-surveillance mais font en réalité signer des contrats de location-maintenance de 60 mois irrévocables sans la clause de rétractation de 7 jours pourtant obligatoire lorsque l'objet du contrat est sans lien direct avec l'activité exercée par le professionnel acquéreur ? Serait-ce cette entreprise qui propose à ses clients un nouveau contrat à des conditions préférentielle, oublie de déchirer l’ancien contrat mais n’oublie pas de vous prélever les mensualités des deux contrats ? Serait eux, qui pour résumer, forts de leur position de société cotée en bourse, de leurs produits de haute technologie, de leur documentation publicitaire sur papier cartonné-glacé-couleur et de leurs partenaires prestigieux ne reculent devant aucun procédé même les plus méprisables et les plus malhonnêtes pour arracher votre signature au bas de leurs contrats ? Serait-ce cette société qui associée au mot « arnaque » dans une recherche Google vous dévoile ses gamelles ? Cette face cachée, ce côté obscur que ne saurait voir Patrick Fornas ? Toutes ces plaintes de clients dont la bonne foi a été abusée par des margoulins sans vergogne ! Ah Non ! Ca c’est Easydark ?… Easytic ? Biotic ? Ou quelque chose comme ça… Là on parle de Safetic ! Leur produit n’a rien à voir,...

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité