Les grossistes IT ont enregistré +6% de chiffre d'affaires en 2018

Répartition du chiffre d'affaires des grossistes IT par catégories de produits en France en 2018.

Répartition du chiffre d'affaires des grossistes IT par catégories de produits en France en 2018.

Les facturations cumulées des distributeurs actifs sur le marché français ont atteint 7 Md€ l'an dernier. Les ventes de produits « volume » ont crû de 7% contre +4% pour celles des produits « valeur ».

2018 a été une année faste pour la distribution informatique, affirme le Syndicat Français des Grossistes Informatiques (SGI). Réalisée en partenariat avec Context, la dernière étude de ce syndicat patronal montre en effet que le chiffre d'affaires de l'ensemble des grossistes actifs dans l'Hexagone a atteint 7 Md€ l'an dernier. Un montant qui représente un gain de 6% comparé à 2017. Les membres du SGI, soit les plus gros acteurs du marché français, pèsent à eux seuls 5,6 Md€ de facturations.

Les télécoms tirent la croissance

La progression des revenus enregistrée en 2018 a été rendue possible notamment par la belle performance du segment des télécoms qui a gagné 28% en valeur (+29% pour les ventes de smartphones uniquement). Il pèse désormais 14% du chiffre d'affaires de toute la profession. Dans une moindre mesure, les produits de sécurité ont également apporté une contribution positive avec des facturations en hausse de 5% et une participation de 5% aux revenus des distributeurs IT. Les principaux piliers de l'activité des grossistes restent les solutions clients et l'infrastructures qui représentent respectivement 58% et 20% de leurs chiffres d'affaires. Ces dernières catégories de produits ont toutes deux connu une croissance en valeur de 4% en 2018.

Pour donner une vision plus fine du marché français de la distribution IT, l'étude du SGI différencie les évolutions des ventes des produits dits « volume » et « valeur ». En 2018, les premières ont généré un chiffre d'affaires en hausse de 7%. Elles ont été principalement dynamisées par la téléphonie mobile mais pas seulement. Les facturations générées par les mises à niveau de PC ont également apporté leur pierre à l'édifice (+10%), tout comme les services (+11%) et le jeu vidéo (+7%). Du côté des moniteurs de bureau, la progression des revenus a été limitée à 3%. Par ailleurs, les deux principaux piliers du marché volume, l'informatique personnelle (27% du marché volume) et l'impression (21%), ont apporté peu de satisfaction. Le chiffre d'affaires du premier n'a cru que de 1% en 2018, quand celui du second baissait de 2%, principalement à cause du recul de 7% des ventes de toners.

Produits "Valeur" : le matériel progresse, le logiciel recul

De leur côté, les ventes de produits « valeur » ont généré un chiffre d'affaires en hausse de 4% en 2018. Il compte pour 33% des revenus totaux des grossistes IT en France. Au niveau des matériels, toutes les grandes catégories de produits ont été en croissance l'an dernier : les infrastructures (+4%), les solutions clients (+6%), la sécurité (+5%) et les télécoms (+4%). Parmi les ventes de produits les plus dynamiques figurent celle des commutateurs réseaux (+11%), serveurs (+11%), baies de disques (+21%), garanties et services (+12%). A noter aussi les bonnes performances de l'affichage dynamique (+6%). De quoi contrebalancer la baisse de 17% qu'on subit les ventes de logiciels d'entreprise, malgré la progression des ventes de logiciels de design (+11%) et de gestion des données (+12%).

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité