Le SGI appelle les assureurs-crédit à soutenir la distribution IT

En France, les assureurs-crédits garantissent plus de la moitié des 700 Md€ annuels que représente le crédit inter-entreprises.  Illustration : D.R.

En France, les assureurs-crédits garantissent plus de la moitié des 700 Md€ annuels que représente le crédit inter-entreprises. Illustration : D.R.

Le syndicat des grossistes informatiques demande aux assureurs-crédit de s'engager à maintenir les niveaux d'encours dont bénéficiaient les revendeurs IT en date du 1er mars.

Tout le monde doit jouer le jeu. C'est en substance le message qu'a tenu à réaffirmer le syndicat des grossistes informatique dans un communiqué diffusé le 14 avril et intitulé « le SGI mobilise l'ensemble de l'écosystème IT ». Par le biais de ce document, l'organisation patronale fait savoir qu'elle a fait parvenir des courriers aux membres de sa profession les enjoignant notamment à bien respecter les délais de paiement à leurs fournisseur. Des courriers ont également été envoyés aux assureurs-crédit pour les appeler à « s'engager à sursoir à toute modification des notes des entreprises de la filière informatique, en prenant comme date de référence le 1er mars ». En clair, à ne pas couper les encours des revendeurs IT.

CAP et CAP+ jugés insuffisants pour maintenir les encours

Sur ce dernier point, les attentes du syndicat n'ont pas été satisfaites, au moins pour l'heure. Aucun des assureurs- crédit qu'il a contacté n'a pris d'engagement allant dans le sens de sa demande. La plupart d'entre eux se contente de faire valoir que leur profession a travaillé avec le gouvernement à la réactivation des dispositifs CAP et CAP+, imaginés lors de la crise financière de 2008. A travers eux, 10 Md€ en garantie de l'Etat sont mis sur la couverture du risque dans le domaine du crédit fournisseur (tous secteurs d'activité confondus). Le dispositif CAP permet à une entreprise assurée-crédit, typiquement un grossiste IT, de doubler la garantie accordée par les assureurs-crédit sur certains de ses acheteurs. De son côté, CAP + s'adresse aux entreprises dont les clients ne peuvent plus être couverts par les assureurs-crédit dans le contexte actuel.

Assureurs-crédit et Etat travaillent sur de nouvelles mesures

Le SGI accueille positivement ces mesures. Néanmoins, il doute qu'elles suffiront à maintenir un niveau d'encours suffisant dans toute l'économie et donc dans la distribution IT. D'où sa volonté de voir les assureurs-crédit prendre part, sur leur propre ressources, aux efforts de soutien des revendeurs IT que font déjà ses membres et les fournisseurs. Contacté par la rédaction de Distributique, Euler Hermes, un acteur majeur de l'assurance-crédit, n'a pas souhaité répondre à nos questions sur le sujet. Il laisse néanmoins clairement savoir que CAP et CAP+ ne sont qu'une première étape vers un dispositif complémentaire qui couvrirait cette fois-ci les échanges commerciaux déjà engagés et qui sont fortement en risque.  Il serait, encore une fois, le fruit d'une collaboration entre les assureurs-crédit et l'Etat.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité