Les imprimantes 3D vont s'écouler par millions d'ici 2020

Les matériels utilisant le dépôt de matière fondue continueront d'être les plus achetés au moins jusqu'en 2020. (Crédit photo : D.R.)

Les matériels utilisant le dépôt de matière fondue continueront d'être les plus achetés au moins jusqu'en 2020. (Crédit photo : D.R.)

De près d'un demi-million en 2016, le nombre d'imprimantes 3D vendues dans le monde devrait passer à plus de 6,7 millions d'unités en 2020.

L'impression 3D sort à grand pas de son statut de marché de niche. En 2016, Gartner s'attend à ce que les livraisons mondiales d'imprimantes tridimensionnelles atteignent 455 772 unités, ce qui correspondrait à près du double des 219 000 unités commercialisées en 2015. A en croire, le cabinet d'études, le rythme de progression des ventes va rester soutenu puisqu'il s'attend à ce que plus de 6,7 millions de produits soient écoulés en 2020. « L'évolution des matériels et des logiciels associée à une panoplie de consommables qui s'élargit du point de vue des matériaux proposés stimule les ventes, à la fois auprès du grand public et des entreprises », indique Pete Basiliere, vice-président en charge de la recherche au Gartner.

Le procédé par dépôt de matière fondue restera le plus prisé

A l'heure actuelle, sept technologies sont disponibles sur le marché de l'impression 3D. Jusqu'en 2020, au moins, les matériels utilisant le dépôt de matière fondue continueront d'être les plus achetés, du fait, notamment, des prix bas des modèles d'entrée de gamme. Les imprimantes stéréolitographiques (superposition de tranches de fines matières) vont aussi connaître un succès certain à mesure que de nouveaux fabricants et matériaux font leur apparition sur le marché.

En 2016, les marchés de l'impression 3D en Europe de l'Ouest et de l'Amérique du Nord vont continuer d'enregistrer de fortes progressions. D'ici 2020, la chine et la zone Asie-Pacifique connaîtront une importante hausse. Leur croissance va être stimulée par les investissements des secteurs publics et privés qui voient le danger que l'impression 3D représente pour les industries locales dont l'activité repose sur des procédés de production traditionnels.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité