Les investissements des grossistes IT BtoB ont progressé de 9% en début d'année

Président de la Ficime, Alain Rosaz prévient que les investissements des entreprises de adhérentes à sa Fédération pourront voir leurs investissements futurs influencés par les conditiosn géopolitiques internationales. (Crédit : D.R.)

Président de la Ficime, Alain Rosaz prévient que les investissements des entreprises de adhérentes à sa Fédération pourront voir leurs investissements futurs influencés par les conditiosn géopolitiques internationales. (Crédit : D.R.)

Selon le baromètre de la Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l'électronique (Ficime), les grossistes IT BtoB, les entreprises de l'électronique professionnelle et dans le reconditionnement informatique ont augmenté leurs investissements au premier semestre 2019. Les entreprises de l'impressions professionnelles ont, a contrario, connu une baisse de 2%.

La Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l'électronique (Ficime) est une organisation professionnelle proposant des services de conseil et support - principalement - aux adhérents de ses syndicats membres. Ces derniers représentent des entreprises de plusieurs secteurs des biens durables et des biens d'équipements dans la mécanique et l'électronique en BtoB. Ainsi, son baromètre sur l'activité d'investissement de ses membres au premier semestre 2019 montre une hausse de 6,4% du chiffre d'affaires moyen, tous secteurs confondus, par rapportà la même période un an plus tôt.

En se concentrant sur les secteurs liés à l'IT représentés par la Fédération, on remarque que les investissements des grossistes BtoB ont augmenté d'environ 9% sur la période. Et c'est dans les télécoms et les communications données/réseau que les financements sont les plus importants. Parallèlement, le secteur médical a porté l'activité de l'électronique professionnelle qui a augmentée de 3,5%. La Ficime note une reprise de l'activité des entreprises des secteurs du reconditionnement informatique et électronique, celle-ci progressant 5% au cours de la période. Cependant, les entreprises de l'impression professionnelle ont, elles, subi une baisse de plus de 2%.

Un dynamique de croissance qui se maintiendra à court terme

D'après la Banque de France, les investissements des entreprises devraient continuer à progresser en France en 2019 (+2,7%) et 2020 (+2,4%). La Fédération table donc sur une croissance en valeur de près de 3% dans l'activité globale de ses secteurs au cours du semestre en cours. En reprenant le détail des secteurs IT dans l'ordre, l'activité des grossistes BtoB devrait rester stable, les entreprises de l'électronique professionnelle devraient voir leur activité continuer de progresser de 3,5% en moyenne, la croissance du secteur du reconditionnement devrait frôler les 10% et celui de l'impression BtoB devrait reprendre du poil de la bête avec 6% d'augmentation, grâce à l'aboutissement d'importants appels d'offre.

Cependant, Alain Rosaz, président de la Ficime, met en garde sur l'influence du contexte géopolitique international sur ce baromètre : « Les évolutions de l'environnement international (Brexit, risque de guerre commerciale, ralentissement de l'activité économique chez certains de nos partenaires de la zone euro) génèrent des incertitudes qui pourraient à terme peser sur le climat des affaires de nos entreprises. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité