Les prix des composants continuent de peser sur les revenus de LDLC

« Dès le début du prochain exercice, le groupe [...] pourra bénéficier des premiers retours de la nouvelle équipe dédiée aux professionnels en Ile-de-France et de la mutualisation des outils de DOMISYS et de LDLC. » Crédit photo : D.R.

« Dès le début du prochain exercice, le groupe [...] pourra bénéficier des premiers retours de la nouvelle équipe dédiée aux professionnels en Ile-de-France et de la mutualisation des outils de DOMISYS et de LDLC. » Crédit photo : D.R.

La baisse de l'activité de LDLC s'est poursuivie au cours de son troisième trimestre fiscale tout en restant maîtrisée comparée au début de l'exercice. L'essentiel du recul repose sur le repli de 2,2% de ses ventes au grand public.

Le distributeur et cybermarchand LDLC a clôturé le 31 décembre son troisième trimestre fiscal sur un chiffre d'affaires de 141 M€. Un montant en baisse de 1,9% à période comparée de l'exercice précédent. En décroissance depuis le début de l'année, (-3,3% au T1, -1,9% au T2), l'activité de l'entreprise est pénalisée par le prix des composants qui influent négativement sur son activité BtC. Au troisième trimestre, cette dernière s'est repliée de 2,2%. Ce qui constitue tout de même une amélioration par rapport aux reculs qu'elle a connus aux premier (-2,2%) et deuxième (-3,2%) trimestres. Sur neuf mois, les ventes aux particuliers s'affichent ainsi en retrait de 3,2% à 259 M€.

Près de 40 M€ issus des ventes en boutiques

Au cours de la même période, les 27 magasins arborant l'enseigne LDLC ont assuré 38% des revenus de son activité BtoC, soit 39,7 M€ contre 36,3 M€ un an plus tôt avec 22 magasins. Pour le seul troisième trimestre, ces implantations ont dégagé 15,6 M€ de facturations.

Comparés à ceux des particuliers, les achats des entreprises pèsent bien moins lourds dans les revenus du groupe. Depuis le début de l'année, ils sont restées stables en générant 88,5 M€, dont 33,9 M€ au troisième trimestre.

A noter que LDLC a finalisé le 25 janvier l'acquisition du groupe OLYS qui va notamment lui apporter 18 boutiques supplémentaires. Néanmoins, ces dernières ne devraient pas changer d'enseigne. Le groupe a également profité de la publication de ses résultats trimestriels pour annoncer le départ de son directeur général délégué, Philippe Sauze, fin février.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité