Les ventes de PC des grossistes IT toujours orientées à la hausse

Les ventes de notebooks professionnels des grossistes IT ont progressé de 12,5% en juillet dernier en Europe de l'Ouest. Illustration : D.R.

Les ventes de notebooks professionnels des grossistes IT ont progressé de 12,5% en juillet dernier en Europe de l'Ouest. Illustration : D.R.

Les grossistes informatiques d'Europe de l'Ouest ont vendu 4% d'ordinateurs supplémentaires en juillet dernier grâce au fort dynamisme du segment professionnel.

La solidité de la reprise se confirme pour les livraisons d'ordinateurs des grossistes IT d'Europe de l'Ouest. En juillet, elles ont enregistré une progression de 4% par rapport au même mois en 2017. Cette hausse fait suite à un premier trimestre 2018 où les ventes avaient notablement augmenté après avoir retrouvé le chemin de la croissance lors du trimestre précédent.

Le commerce des distributeurs doit sa bonne santé au marché professionnel sur lequel le nombre d'unités vendues a bondi de 10%. De leur côté, les achats de PC grand public se sont repliés de 3%, en dépit de bon résultats sur les segments des ultra-mobiles et des chromebooks. Dans le domaine du BtoB, tous les formats de produits ont contribué à la bonne tenue des ventes. Les livraisons de notebooks ont grimpé de 12,5%, celles des PC de bureau de 4%, et celles des stations de travail de 4%.

Sur le marché français, les ventes de PC des distributeurs n'ont connu qu'une hausse de 2,2%. De fait l'Hexagone est dans la queue du peloton des principaux pays d'Europe de l'Ouest. En Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, les livraisons se sont respectivement appréciées de 6,1%, 23% et 20,4%.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité