Mapping Control élargit son jeune réseau de vente indirecte

L'éditeur de solutions de géolocalisation et de géoservices en mode SaaS Mapping Control est un nouveau venu dans la vente indirecte. Commercialement active depuis seulement trois ans environ, cette société créée en 2006 n'assurait en effet son développement que par ses propres moyens jusqu'en avril dernier. A cette date, elle a commencé à s'entourer de partenaires, une dizaine aujourd'hui, dont elle entend désormais accroître significativement le nombre. Ce qui lui permettrait logiquement de faire passer la part de ventes indirectes dans son chiffre d'affaires au-delà des 20% qu'elle représente actuellement.

« Notre objectif est de compter sur au moins un revendeur par département réellement engagé à nos côtés », indique Daniel Vassalucci, le PDG de Mapping Control. Outre ce profil de partenaires qu'il qualifie en interne de distributeurs, l'éditeur souhaite également s'adjoindre les services de prescripteurs. Des sociétés dont la principale action consiste à identifier des besoins en géolocalisation et en géoservices dans des entreprises que Mapping Control se chargera lui-même de transformer ensuite en client. « Les prescripteurs toucheront un pourcentage du montant du contrat signé par un client. Lors du renouvellement du contrat, ils ne seront de nouveau rétribués que s'ils en sont à l'origine », précise Daniel Vassalucci. Plus impliqués auprès de l'éditeur, les distributeurs ont quant à eux la possibilité de facturer eux-mêmes les clients et donc de construire leur marge. Et cela, d'autant plus facilement qu'ils bénéficient de remises sur leurs achats auprès de l'éditeur.

Premiers pas dans le grand public

« Nous recherchons principalement des revendeurs présents dans le monde des télécoms et de la data », précise le dirigeant de Mapping Control. Forts de ces compétences, les futurs partenaires de l'éditeur pourront ainsi promouvoir son large catalogue de logiciels sous forme de services. Celui-ci comprend des outils de gestion de flottes de véhicules, de géolocalisation de téléphones mobiles, de génération de rapports kilométriques, de géopointage ou encore de gestion d'interventions et de missions. En septembre, Mapping s'est même lancé dans le grand public avec un outil de géolocalisation de mobiles qu'il commence à commercialiser dans des points de vente en téléphonie. Pour sensibiliser et attirer de nouveau partenaires vers ses solutions, l'éditeur propose depuis peu des séminaires web.

« La France compte 6,3 millions de véhicules professionnels en circulation, dont 5,8 millions de véhicules de moins de 3,5 tonnes. Or, seuls 3 à 4% d'entre eux sont géolocalisés. A l'horizon 2014, TomTom prévoit que ce soit le cas pour 30% des véhicules légers d'entreprise», détaille Daniel Vassalucci pour montrer le potentiel commercial de Mappin Control. Une potentiel auquel croient les investisseurs auprès desquels l'éditeur a récemment levé 2 M€ alors qu'il ne réalisera en 2011 qu'un chiffre d'affaires de un millions d'euros. Un montant qu'il espère doubler l'an prochain.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité