Micropole annonce un ROC en croissance de 28 % pour 2018

Le siège social de Micropole, à Levallois-Perret. (Crédit : D. R.)

Le siège social de Micropole, à Levallois-Perret. (Crédit : D. R.)

En 2018, le groupe de conseil Micropole a enregistré un chiffre d'affaires de 109,3 M€, en progression de 5 % par rapport à l'exercice précédent. Son résultat opérationnel est en hausse de 28 % et s'établit à 4,6 M€.

Lancé en septembre dernier par le groupe Micropole, le plan Target 21 commence à porter ses fruits, si l'on en croit les résultats de l'entreprise pour l'exercice 2018. Cette stratégie sur trois ans compte parmi ses objectifs de ramener le résultat opérationnel courant (ROC) de l'ESN au niveau de ses concurrents. Avec un ROC évalué à 4,6 M€, soit une croissance de 28 % par rapport à l'exercice précédent, la mission semble en bonne voie. Le chiffre d'affaires de Micropole est lui aussi en progression, passant de 107,7 M€ à 109,3 M€ cette année. Seul le résultat net connait une légère baisse et s'établit à 1,1 M€ (1,9 M€ en 2017).

Les efforts de restructuration menés en 2017, entre cessions d'activités, désinvestissements et rationalisations, avaient quelque peu déséquilibré l'entreprise lors de l'annonce de ses résultats l'an dernier. Mais ils constituent l'une des raisons de sa meilleure santé en 2018. La zone Europe a notamment connu une nette accélération de ses revenus sur le quatrième trimestre. Micropole a pu se permettre plusieurs investissements, notamment portés sur la création de « l'Openground ». « Ce laboratoire d'innovation et vitrine technologique du groupe nous a permis de mener des travaux en particulier sur l'intelligence artificielle, via la reconnaissance faciale ou vocale, l'IoT, l'utilisation d'outils d'analyse comportementale et émotionnelle ou encore des développements autour de la blockchain », explique l'ESN dans un communiqué. Près de 380 collaborateurs ont par ailleurs rejoint l'entreprise l'an passé.

Le groupe se veut optimiste pour la suite, et notamment pour le premier trimestre, qui « s'annonce favorable, soutenu par une bonne dynamique commerciale ». Dans le cadre du plan Target 21, Micropole maintient son cap, soit des revenus portés à 160 M€ et un ROC supérieur à 8 % d'ici 2021. Le Groupe s'est d'ailleurs renforcé ces derniers mois avec les nominations de Laëtitia Desfossés en tant que directrice générale finance, stratégie et développement, et d'Anne-Flore Le Gal au poste de directrice des ressources humaines.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité